Vidéos

Vous posez-vous cette question ?

On prend pour acquis que parce qu’on est hypersensible, on doit souffrir. Que parce qu’on a eu une enfance malheureuse, on doit souffrir. Avez-vous déjà remis en question ce genre de pensées ? Vous posez-vous cette question ?

Ceci est la retranscription texte de la vidéo :

Bonjour ! Je suis Emily, je suis conseillère pour les personnes hypersensibles. Aujourd’hui je voudrais commencer cette vidéo en vous posant une question.

D’abord je vous invite à vous rendre sur mon blog, je vous mets le lien dans les commentaires, vous pourrez télécharger un ebook qui est entièrement gratuit pour vous. Vous avez juste à rentrer votre prénom et votre adresse mail, l’Ebook s’appelle « j’arrête de souffrir à cause des autres », vous le recevrez directement dans votre boîte, et en plus, comme ça toutes les semaines vous serez informé par mail chaque fois que je sors une vidéo ou un article.

Quand vous vous dites que vous êtes hypersensible et que forcément vous souffrez. Quand vous vous dites que vous avez eu une enfance malheureuse et que forcément ça vous fait souffrir. Quand vous vous dites qu’on ne vous comprend pas et que c’est normal que ça vous fasse souffrir.

Je voudrais vous poser cette question : mais qu’est ce qui fait au fond fait que ce genre de pensées vous fasse souffrir ?

Alors vous allez me dire « bah enfin ! Mais c’est logique, c’est normal que je souffre puisque j’ai eu une enfance malheureuse ! C’est normal que je souffre puisque personne ne me comprend et c’est normal que je souffre puisque mes parents ne m’aiment pas ! »

Alors oui, je suis d’accord avec vous, c’est normal que ça fasse souffrir. Mais le truc c’est qu’en fait on prend pour acquis que ce genre de pensée doit forcément nous faire souffrir et que quelque part on est condamné à souffrir toute notre vie parce qu’on a vécu ce qu’on a vécu, parce qu’on est ce qu’on est.

Et puis les gens qui s’en sont sortis, qui sont heureux, qui sont épanouis, qui se sentent bien, on les voit comme des gens qui sont exceptionnels. On se dit mais eux ils sortent du lot et s’ils s’en sont sortis, 6 ans sont sortis, c’est parce qu’ils ont quelque chose en plus que moi je n’ai pas. Or ces personnes-là elles n’ont rien de plus que vous mais absolument rien, rien du tout. Comment est ce que la plupart des gens fonctionnent par rapport aux pensées ? Alors il faut savoir que chaque jour on est traversé par des milliers voire des millions de pensées et qui nous traversent la tête. Et parfois on va « schlak ! » s’accrocher à une de ces pensées, on la prend au vol et alors on va la triturer, on va lui accorder toute notre énergie, toute notre attention, et allez, vas-y que je te remue tout ça, j’y mets toutes mes pensées, tout mon ressenti, j’y mets toutes mes émotions dans cette pensée.

Par exemple, cette pensée ça pourrait être « je ne peux qu’être malheureux parce que je suis hypersensible ». Mais à quel moment est-ce qu’on remet en question ses pensées ? Pourquoi est-ce que ça devrait être vrai tout ça ? Pourquoi est-ce que ça devrait être vrai ?

Le truc, c’est que la plupart des gens prennent pour acquis un certain nombre de pensées comme par exemple « c’est normal d’être malheureux quand on a eu une enfance malheureuse », « c’est normal d’être malheureux quand on n’est pas compris par les autres » et « c’est normal d’être malheureux quand on est hypersensible »

Le truc, du coup, ça va être de réussir à remettre en question les pensées qu’on a depuis toujours et qu’on pense que c’est ça qui nous fait souffrir.

La prochaine fois je vous parlerai de Byron Katie, de son livre « Aimer ce qui est ». C’est un livre qui est incroyable. S’il y a un livre en développement personnel qu’il faut avoir c’est celui-ci, parce que comme je vous disais on souffre parce que on s’attache à une pensée et on finit par croire ce à quoi on pense. La méthode de Byron Katie c’est une méthode qui permet justement de se détacher de ce à quoi on croit, de se détacher de ses pensées pour à la fin arriver à carrément dédramatiser et à rire de ses pensées et qu’on avait au départ. Même moi je sais que ça m’arrivait avec des pensées que j’avais mais sur lesquels je dramatisais mais complètement quoi ! Et depuis des années. Et grâce à Byron Kathy j’ai réussi à m’en détacher complètement et ça m’a changé la vie.

Voilà je vous en parlerai la prochaine fois plus en détail. En attendant si cette vidéo vous a plu, n’hésitez pas à la liker et moi ça me fera bien plaisir, je me sentirai soutenue. Et puis également à vous abonner à la chaîne pour ne pas rater les prochaines vidéos.

Et en attendant je vous souhaite surtout d’être heureux et d’être heureuse et je vous dis à bientôt !

Ciao ciao

Emily

Vous posez-vous cette question

Merci à Unsplash pour la photo

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  • 3
  •  
  •   
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *