Étiquette : comment améliorier ses relations

Qu’est-ce que je devrais faire pour que ça marche le développement personnel ? 7 pistes de réponse

Qu’est-ce que je devrais faire pour que ça marche le développement personnel ? 7 pistes de réponse

J’ai été très touchée par le mail d’une de mes lectrices qui me dit que malgré le fait qu’elle travaille sur elle depuis 20 ans, ses relations sont encore très compliquées. Elle me demande comment moi j’ai fait en 2 ans pour réussir à améliorer mes relations. Est-ce que toi aussi tu te poses ces questions : pourquoi ça ne marche pas chez moi le développement personnel ? Est-ce que certaines personnes sont plus disposées que d’autres ? Qu’est-ce que je ne fais pas et que je devrais faire pour que ça marche le développement personnel ? Voyons cela en détail.

La pratique

C’est bien beau de lire des livres de développement personnel, de regarder des vidéos sur You Tube, mais ce n’est pas suffisant. Ce que tu dois faire ensuite, c’est pratiquer. Ca veut dire quoi ?

Faire des exercices

Qu’est-ce que je devrais faire pour que ça marche le développement personnelJ’ai fait un nombre incalculable d’exercices. J’ai noirci plus d’une vingtaine de cahiers de brouillon, j’ai des dizaines de documents dans mon ordinateur, j’ai un classeur avec toutes les feuilles de Travail de la méthode de Byron Katie que j’ai remplies. Je ne fais pas que lire ou regarder des vidéos, je prends aussi de quoi noter et je fais les exercices qui sont proposés dans les livres ou dans les vidéos.

Se confronter à la vie

Pratiquer, c’est se confronter à la vie. Ca veut dire quoi ? Ça veut dire que je sors de chez moi, je me bouge les fesses, et je fais ce que j’ai envie de faire malgré la peur. C’est selon moi le plus grand secret des gens qui réussissent : ils font ce qu’ils ont envie de faire et qui leur fait peur. Tout le monde a peur, tu ne pourras jamais éradiquer la peur de ton existence. C’est IMPOSSIBLE. En revanche, tu peux avancer vers ce que tu as envie de faire et qui te fait peur en y allant progressivement.

Par exemple, tu aimerais améliorer tes rapports avec ta mère. Tu en as très envie mais en même temps, tu as peur parce que la dernière fois ça s’est (encore) mal passé. Tu n’es pas obligé.e de te jeter sur ton téléphone comme tu le fais à chaque fois en sachant que ça finira mal. Qu’est-ce que tu peux faire aujourd’hui qui te fait peur mais qui soit suffisamment à ta hauteur pour que tu oses te lancer ? Par exemple :

  • Ecrire cette lettre que tu te promets de lui écrire depuis longtemps
  • Faire les exercices proposés dans le livre de Susan Forward (dont je t’ai parlé ici)
  • Téléphoner ou écrire à ce thérapeute que tu as repéré et qui tu sens va pouvoir t’aider (si c’est moi ce coach, tu peux me contacter en passant par ici)

Oser revivre ses souffrances

Si tu restes dans ton canapé à lire des bouquins de développement personnel et à regarder des vidéos sur You Tube, tu n’avanceras jamais. Si le développement personnel ça ne marche pas pour toi, c’est parce que tu restes dans ton canapé. Tu ne te confrontes pas à la vie parce que tu as peur de revivre les souffrances que tu as déjà vécues. C’est justement ça que tu dois faire ! Te confronter à la vie pour oser revivre tes souffrances ! Sinon tu restes chez toi avec tes souffrances qui marinent quelque part en toi, et tu t’empêches toi-même de vivre ce que tu as envie de vivre.

Si tu as trop peur d’affronter tes souffrances, c’est que tu manques encore d’amour de toi-même. Je peux t’aider à développer l’amour de toi-même. Je t’invite à cliquer ici pour découvrir mon accompagnement.

Sortir de sa zone de confort

Qu’est-ce que je devrais faire pour que ça marche le développement personnelSi tu te confrontes à la vie, tu sortiras de ta zone de confort. A quoi ça sert de sortir de sa zone de confort ? Ça sert à découvrir la magie de la vie. C’est en dehors de ta zone de confort que se trouve ce que tu désires.

“La vie commence à la limite de votre zone de confort” Neale Donald Walsh

Si le développement personnel ne marche pas pour toi, c’est parce que tu attends que les choses se fassent dans ta zone de confort. Sache-le, retiens-le, imprime-le si tu veux : il ne se passera rien dans ta zone de confort. Absolument rien.

Je vais te raconter une petite histoire : j’avais très envie d’interviewer Laure Zanella. En même temps, j’étais pétrifiée à l’idée de le faire ! On avait RDV sur Skype cette semaine, et la 1/2 heure qui a précédé, j’étais paralysée dans mon canapé, je cherchais une excuse pour annuler l’interview. Je me disais “mais t’es folle de lui avoir proposé ça ! Pourquoi t’as fait ça ? C’est n’importe quoi !!” J’ai pris l’habitude de ne plus écouter mon ego qui lui ne veut qu’une chose : que je reste bien au chaud dans ma zone de confort ! J’ai fait cette interview et c’était génial ! On ne voit pas sur la vidéo que j’étais pétrifiée de peur la 1/2 heure qui a précédé. Je suis à l’aise, on se marre bien avec Laure, c’était super.

Tu peux retrouver l’interview ici : comment appliquer la loi d’attraction pour améliorer ses relations.

La patience

Si ça ne marche pas pour toi le développement personnel, c’est aussi parce que tu aimerais avoir les résultats de tes attentes tout de suite ! Il faudrait que non seulement tu ne souffres plus du tout, que tu ne sortes pas de ta zone de confort et qu’en plus tu aies les résultats de ce que tu attends tout de suite !

Le développement personnel ça n’est pas un truc magique qui se produit instantanément.

Tu dois être patient.e. Comment faire pour être patient.e ? Tu regardes derrière toi les résultats que tu as déjà obtenus, les avancées que tu as faites et tu te dis « Ah ouais, c’est cool tout ce que j’ai fait jusqu’à aujourd’hui ».

On regarde rarement en arrière les pas qu’on a déjà réussi à faire et c’est une erreur.

Pour ma part je tiens un tableau avec mes réussites et mes difficultés de la semaine, ça me permet d’être patiente et de me rendre compte de tout le chemin que j’ai déjà parcouru.

Ton pire ennemi

Pourquoi le développement personnel ça ne marche pas pour moi et que faire pour que ça fonctionneEnfin, si le développement personnel ça ne marche pas pour toi, c’est parce que tu te trouves toutes les excuses du monde pour ne pas pratiquer, pour ne pas te confronter avec la vie. Tu peux te dire que toi tu as souffert beaucoup plus que les autres, que toi en plus tu es hypersensible, tu as eu une enfance affreuse, tu es trop âgé.e, tu n’y arriveras jamais, tu es malade, tu es dépressif.ve de nature, tu as déjà tout fait, etc…

Tout ça, ce sont des CONNERIES que tu te racontes (ou plutôt c’est ton ego qui te raconte ces conneries) pour rester dans ta situation de merde et ne pas faire un pas pour sortir de ta zone de confort afin de vivre (enfin!) des relations épanouissantes.

C’est difficile, tu vas me dire. C’est vraiment dur de se confronter à la vie et à ses souffrances.

Déjà, c’est une croyance limitante de se dire que c’est difficile (merci Laure Zanella qui m’a permis de prendre conscience cette semaine que je dis souvent “c’est pas facile de…”). Dis-toi que tu CHOISIS maintenant que les choses se feront facilement pour toi. “Je choisis que tout soit fluide pour moi”.

Puis, si cela reste difficile de te confronter à tes souffrances, rester dans une situation pourrie, c’est pas difficile peut-être ? Avoir des relations qui te détruisent c’est pas difficile peut-être ? Vivoter en étant hanté.e par son passé et son enfance toxique c’est pas difficile peut-être ?

Les bénéfices secondaires

Si le développement personnel ça ne marche pas pour toi, si malgré tout ce que je viens de t’écrire tu n’arrives toujours pas à te bouger, alors demande-toi quels bénéfices tu tires à rester dans ta situation. Pourquoi tu restes attaché.e aux relations toxiques ? Pourquoi tu restes dans ta solitude ? Qu’est-ce qui te retient ?

Si tu restes dans ta situation, c’est parce que c’est plus confortable pour toi pour le moment. Oui c’est peut-être dur à avaler, mais c’est la réalité. Si le développement personnel, ça ne marche pas pour toi, c’est peut-être parce que tu n’as pas envie de te confronter aux douleurs de ton enfance. Tu n’as pas envie de faire face à la terreur que tu ressentais quand tu entendais la voix de ton père, tu n’as pas envie de faire face à la douleur de la petite fille qui a tant porté sur ses épaules alors que sa mère déprimait.

Et c’est OK comme ça. Peut-être que tu préfères rester comme ça, et c’est OK.

Mais alors si tu as envie que le développement personnel marche pour toi, alors fais croître l’amour de toi-même. Parce que cet amour va vouloir prendre toute la place et les bénéfices secondaires ne feront plus le poids.

Tu peux revoir cette vidéo au sujet des bénéfices secondaires

A retenir

Si tu crois que le développement personnel, ça ne marche pas pour toi, tu as déjà délogé une belle croyance limitante qui te fait croire que le développement personnel c’est pas pour toi.

Les 7 secrets pour que le développement personnel marche aussi pour toi : 

  • Pratique en faisant des exercices
  • Confronte-toi avec la vie
  • Sors de ta zone de confort
  • Apprends la patience 
  • Ne laisse plus ton ego prendre le dessus sur toi
  • Refuse de te trouver des excuses
  • Recherche quels sont les bénéfices secondaires qui font que tu restes attaché.e à ta situation actuelle

Si tu veux VRAIMENT que ta vie change, si tu veux apprendre à développer l’Amour pour prendre le chemin de la confiance en soi, pour oser être toi-même, je peux t’accompagner personnellement. Je t’invite à cliquer ici pour découvrir mon accompagnement.

Emily

Crédit photos : Unsplash

Comment utiliser la colère pour réussir à lâcher-prise

Comment utiliser la colère pour réussir à lâcher-prise

La colère est une énergie qui est mal vue. Surtout si comme moi tu es une femme, il y a des chances que dans ton enfance, tes parents, ta famille, l’école, te faisaient ressentir qu’il ne fallait pas se mettre en colère, parce qu’une petite fille doit être sage et gentille. Aujourd’hui, je voudrais te démontrer que la colère peut être une passerelle vers quelque chose qui est difficile à réaliser : comment utiliser la colère pour réussir à lâcher-prise.  

La colère met en mouvement

Comment utiliser la colère pour réussir à lâcher-priseLa colère est une énergie fabuleuse. Elle est motrice, elle fait se mettre en mouvement pour protester et dire « non, ça je n’en veux pas ! ». Il n’y a qu’à observer les moindres manifestations dans la rue : ce qui mobilise les gens, c’est la colère, le ras-le-bol.

Alors qu’une émotion comme la tristesse t’empêche d’avancer, un sentiment comme la culpabilité te coupe les jambes, la peur te paralyse, la colère a cette vertu de te pousser à agir.

Maintenant, le problème avec cette énergie, c’est quand on se laisse envahir par elle, elle se meut en rage. On se laisse manipuler par une voix intérieure qui nous pousse « Ne lâche rien ! C’est toi qui a raison ! Tu vas aller jusqu’à ce qu’ils capitulent ! »

Là, sans même s’en rendre compte, on s’afflige à soi-même des souffrances qui nous dévorent tout entier.

Quand cesse la lutte

Quand on arrive à lâcher cette colère, c’est là que la porte du lâcher-prise s’ouvre. Je suis certaine que ce genre d’histoire te parle :

Imagine : tu dois aller aux impôts, ça fait déjà des semaines que tu reportes. Tu y vas aujourd’hui, après une journée qui t’a déjà bien agacé.e. Tu es mal garé.e dans la rue, tu te dépêches, tu veux en finir au plus vite. Tu arrives devant le bâtiment, tu veux ouvrir la porte vitrée, tu tires de toutes tes forces. La porte ne s’ouvre pas. Tu regardes, il y a pourtant des gens à l’intérieur. Tu tires comme un.e malade en pensant que tu as autre chose à faire et tu penses à ta voiture qui est mal garé.e, ça t’énerve, tu tires tu tires tu tires, rien à faire : la porte ne s’ouvre pas. Tu frappes à la vitre, personne ne semble t’entendre. Tu regardes autour, tu ne vois pas d’autre porte. Tu entends les klaxons dans la rue, ça te fait flipper, tu te dis que c’est toi qui gênes. Tu tires encore une fois, « mais c’est pas possible ! » Puis tu finis par abandonner « J’y arriverai jamais ! ». C’est au moment où tu laisses tomber que tu vois sur la porte le panneau sur lequel est écrit « POUSSEZ ».

Comment utiliser la colère pour réussir à lâcher-priseJe suis certaine que tu as déjà vécu ce genre d’histoires. C’est ce qui m’est arrivé avec mes relations : en colère, j’ai fini au bout de 30 ans par abandonner l’idée que mes relations s’améliorent un jour. C’est ce jour-là, parce que j’ai abandonné, que j’ai lâché-prise, que le développement personnel est venu percuter ma vie et que les choses ont pu commencer à changer. J’en parle ici et ici. 

Neale Donald Walsh, l’auteur de « Conversations avec Dieu », nous le dit très bien :

« Tout ce contre quoi on lutte persiste »

Comment utiliser la colère pour réussir à lâcher-prise

Ce que je veux te dire dans cet article, c’est que si tu as l’impression que tout est contre toi en ce moment, que rien ne va, alors laisse-toi aller. Laisse tomber ces valises trop lourdes que tu portes à bout de bras, balance-les, laisse tout en plan. Parce que ce dont tu as besoin maintenant, c’est de te foutre la paix !

Parce que oui, là maintenant, tu n’as qu’une envie, c’est de te laisser couler dans la Vie, de te laisser porter par elle. T’en as plus rien à faire de rien, tu n’as pas envie d’avoir du courage, tu n’as envie de rien du tout. Tu lâches tout. Tu veux qu’on te foute la paix, point barre. Tu cesses de lutter.

Les solutions viendront à toi

Comment utiliser la colère pour réussir à lâcher-priseC’est là que la magie du lâcher-prise fait son œuvre… Cette paix intérieure que tu cherchais à trouver, hé bien quand on lâche tout, qu’on laisse tomber les valises, c’est là que la paix arrive enfin.

Cessent les bavardages incessants avec soi-même, les exigences, les reproches, les « il faut que », les « j’ai encore ça ça et ça à faire ». Quand on lâche tout, qu’on se dit « foutez-moi la paix, j’en ai plus rien à faire ! » ne reste que la paix intérieure. C’est-à-dire le silence, le soulagement, on se fond littéralement dans l’instant présent où plus rien n’existe sauf soi maintenant.

C’est là que les solutions que tu peinais tant à trouver vont venir à toi.

« Parfois nous sommes impuissants, car certaines choses ne dépendent pas de nous. Cela nous pousse à apprendre le lâcher-prise, à ne pas vouloir tout contrôler, à grandir dans la confiance, dans le détachement, dans l’humilité, dans la sérénité, dans l’amour ».

Frédéric Lenoir

Ce qu’il faut retenir

La plupart des gens ne savent pas que la colère est une énergie fabuleuse qui pousse à l’action.

Lorsque la coupe est pleine, en fait tu n’as jamais été aussi près du lâcher-prise. C’est le bon moment pour te laisser aller, pour tout envoyer balader et te foutre enfin la paix.

Ne vas pas du côté de la rage. Lâche ta colère, lâche tout et réponds à tes besoins de l’instant présent qui te disent que tu as besoin de souffler.

Alors s’ouvrira la porte du lâcher-prise, et ces solutions que tu ne trouvais pas viendront à toi comme par magie.   

Si cet article t’a été utile et que tu souhaites prendre la voie de la confiance en soi pour t’épanouir dans tes relations, je peux t’accompagner personnellement. Je t’invite à découvrir mon accompagnement en cliquant ici.

Emily

Crédit photos : Unsplash