Changement de regard

Une magnifique illustration qui vous fera comprendre en quoi il est néfaste de se comparer aux autres

Quand on est hypersensible et qu’on n’a pas encore accepté sa différence, il est tentant de se comparer aux autres. L’autre a une vie plus intéressante que la sienne, il a une famille unie, beaucoup d’amis avec lesquels il part en vacances, etc… On est malheureux parce que l’autre a quelque chose que nous, nous n’avons pas. Mais on ne se rend pas compte que soi-même, on a quelque chose que l’autre n’a pas : ce que nous avons, ce sont justement tous les privilèges que nous apporte l’hypersensibilité.

J’ai écrit cet article qui m’a été inspiré d’une magnifique courte vidéo que vous retrouverez en bas de l’article. C’est mon ami Nourdine qui l’avait postée sur Facebook, je l’en remercie encore 🙂 Alors voyons tout de suite pourquoi il ne sert à rien de se comparer aux autres, en quoi se comparer est néfaste pour notre épanouissement personnel.

Cliquez sur Play dans la barre juste au dessus pour écouter l’article en podcast de n’importe où et gagner du temps (dans les transports, dans les salles d’attente, en faisant la vaisselle, etc…)

Se comparer aux autres est néfaste pour l’estime de soi

Le LittréUne magnifique illustration qui vous fera comprendre en quoi il est néfaste de se comparer aux autres nous donne une définition très intéressante de “comparer” : examiner simultanément les ressemblances ou les différences. Quand on se compare aux autres, on recherche ce que les autres ont soit de mieux que nous, soit de moins bien.

Se comparer est très néfaste pour notre estime de nous-même, car lorsqu’on voit ce qui nous parait être mieux chez l’autre, on se sent frustré, impuissant, jaloux, etc… Aussi, se comparer en recherchant ce qui est moins bien chez l’autre est aussi néfaste car cela démontre qu’on a une faible estime pour soi-même. Se comparer à ce qui nous parait être moins bien que soi-même nous donne l’illusion sur le moment que nous sommes mieux que l’autre. Or, l’estime de soi ce n’est pas être mieux que les autres. L’estime de soi, c’est se sentir bien avec ce que nous sommes.

Quand on se compare à ce qui nous parait être mieux que soi, j’en avais parlé dans cet article, plombe le moral et pompe toute notre énergie. On reste prostré, on se renferme, on ne passe plus à l’action, car on se pose ce genre de questions :

  • Pourquoi moi, j’ai pas droit au même bonheur que celui des autres ?
  • Pourquoi moi, je suis né dans telle famille, dans telle ville ? Je ne pourrai jamais être heureux…
  • Pourquoi moi je ne suis pas comme cette personne qui a l’air tellement épanouie ? Je n’ai vraiment pas de chance…

C’est ce genre de pensées qui nous empêchent d’être pleinement heureux tel(le) que nous sommes.

Se comparer empêche l’abondance d’entrer dans votre vie

Quand on se compare à ce qui nous parait être mieux que soi, toutes nos pensées se dirigent vers ce qui nous manque, vers ce qu’on n’a pas. Or, l’un des piliers fondateurs du développement personnel, c’est le principe d’abondance.

Une magnifique illustration qui vous fera comprendre en quoi il est néfaste de se comparer aux autresL’abondance, ce n’est pas comme on se l’imagine avoir des milliards sur son compte bancaire. Cela peut en faire partie bien entendu, mais l’abondance, c’est plutôt un état d’esprit. Le Dr Wayne Dyer en donne une très belle définition dans son magnifique petit livre « Il faut le croire pour le voir » : l’abondance signifie savoir que nous avons déjà tout ce dont nous avons besoin pour être parfaitement heureux. Cela signifie que nous n’avons besoin de rien d’autre et que tout ce dont nous avons besoin se matérialisera lorsque nous concentrerons nos pensées dans cette direction. L’abondance veut dire se concentrer sur ce que l’on possède plutôt que sur ce qui nous manque.

Autrement dit, plus je me concentre sur ce que je possède, plus je suis heureux. Plus je me concentre sur ce qui me manque, plus je suis malheureux.

Par exemple, pour ma part, avant que je sois pleinement heureuse, je me disais que je ne pourrai être heureuse que lorsque j’aurai beaucoup d’amis. Je vivais dans l’illusion que je serai heureuse le jour où je réserverai une grande table au restaurant avec tous mes amis le samedi soir. Et j’étais très malheureuse car cela ne se produisait jamais. Je ressassais mes pensées en me demandant « mais pourquoi moi je suis si seule ? » Or, j’avais déjà des amis, mais comme je focalisais mes pensées sur le fait que je n’avais pas plein d’amis avec lesquels aller au restaurant le samedi soir, je ne me rendais pas compte de l’abondance qui régnait déjà dans ma vie. Cette abondance, aujourd’hui j’en jouis pleinement, ce sont les quelques amis que j’ai, j’en ai très peu, mais leur présence est d’une telle qualité que je n’ai plus besoin d’avoir des quantités d’amis.

Aussi, quand on se compare aux autres, à ceux par exemple qui nous semblent être heureux parce qu’ils ont beaucoup de personnes dans leur entourage, c’est oublier que quand on est hypersensible, on aime sa solitude ! C’est ça aussi l’abondance 🙂 Je peux passer plusieurs journées seule, je suis si bien avec moi-même… Ce n’est pas que je rejette les autres, c’est juste que j’adore ma solitude et mon univers.

Je me sens vivre dans l’abondance, bien que j’ai très peu d’amis, parce qu’aujourd’hui je me concentre sur ce que je « possède » plutôt que sur ce qui me manque.

Vous avez ce que d’autres n’ont pas

Être hypersensible, ce n’est pas donné à tout le monde. C’est un cadeau d’une valeur inestimable que vous a offert la vie. Mais tant qu’on se compare aux autres, on ne voit pas ce qui est riche chez soi. On ne peut pas ressentir de gratitude pour tous les cadeaux que nous offre la vie. Or, plus on ressent de gratitude, plus la vie est généreuse avec nous.

Je vous avais décrit les caractéristiques des hypersensibles ici. A votre avis, est-ce que vous ne feriez pas envie à beaucoup de personnes de ne jamais vous ennuyer ? De vous sentir bien dans la solitude ? D’être vrai et authentique dans vos relations ? D’être capable d’écoute et d’empathie ? De repérer très vite les personnes à éviter ? D’être capable d’analyser très vite ce qui se passe dans une conversation ? D’être capable de capter toutes les choses subtiles de la vie ?

Vous avez tellement de richesses, de ressources, de qualités, de chance qui feraient envie à quelqu’un d’autre.

J’aime beaucoup cette prière de Marc Aurèle : “Mon Dieu, donne-moi le courage de changer les choses que je peux changer, la sérénité d’accepter celles que je ne peux pas changer, et la sagesse de distinguer les deux”.

Alors je vous souhaite de trouver le courage en vous-même pour changer votre état d’esprit, pour découvrir toutes les richesses qui sont en vous et autour de vous. Pour percevoir ce que vous « possédez » déjà et vous verrez que ce qui vous manquait tant, ne vous manquera plus 🙂

Pour finir, ci-dessous, la courte vidéo dont je vous parlais en introduction :

Ce qu’il faut retenir

Se comparer aux autres nous rend malheureux :

  • Cela reflète notre mauvaise estime de nous-même
  • On se focalise sur ce qui nous manque

Or, plus je me concentre sur ce que je possède, plus je suis heureux.

Commencez à percevoir les richesses qui composent votre vie : votre hypersensibilité est un cadeau que vous avez reçu de la vie et qui renferme de belles merveilles. Car vous avez reçu ce que d’autres rêveraient tellement d’avoir

Si cet article vous a apporté quelque chose d’essentiel, n’hésitez pas à liker ma page Facebook, j’y suis très sensible 🙂

Emily

PS : si vous décidez de vous procurer sur Amazon le livre de Wayne Dyer en passant par le lien présent dans l’article, sachez que je perçois une petite commission de la part d’Amazon sans que cela ne change pour vous le prix du livre. Je vous en remercie par avance, cela me permet de mon côté d’entretenir ce blog 🙂 

Merci à Unsplash pour les photos.

1 thought on “Une magnifique illustration qui vous fera comprendre en quoi il est néfaste de se comparer aux autres

  1. C’est un grand honneur de me citer dans votre podcast merci emily car vous avez bien choisis la methode et c’est pas étrange car c’est un travail de metier gratitude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *