Ne plus souffrir d’avoir souffert

Ne plus souffrir d’avoir souffert

Aujourd’hui, j’écris un article particulier. Je l’écris pour toi, pour le monde. Pour que tu te décides de ne plus souffrir d’avoir souffert. Parce que c’est ça qui t’éloigne de ce que tu veux. Cet attachement à ton passé t’éloigne de la paix, la sérénité, de l’abondance, la joie de vivre. Tu restes éloigné.e de toi-même. 

Les montagnes russes 

ne plus souffrir d’avoir souffertJ’ai le sentiment qu’on tourne en rond quand on s’intéresse à son propre développement personnel. Tu partages pas ce sentiment toi ? Tu résous un truc, t’es trop content.e, et hop, il y a encore quelque chose derrière qui se présente. Encore quelque chose à libérer, une liane à couper. Tu passes du « up » au « down » en quelques jours, voire en quelques heures. Dans la même journée, tu peux ressentir l’euphorie comme le désespoir le plus profond. Et franchement, c’est chiant ces montagnes russes émotionnelles. Surtout quand ça dure pendant des mois : t’as l’impression que finalement, ça s’arrêtera jamais. Que cette tranquillité à laquelle tu aspires tant, cette paix intérieure et cette joie de vivre ne s’intalleront jamais de façon pérenne.

C’est une illusion de croire cela. Il faut faire autrement. 

Prise de conscience

Il y a quelques mois de cela, j’ai eu une prise de conscience fondamentale. Et je l’ai retrouvée hier sur un site. En fait, ce que je veux, ce n’est pas ne plus souffrir. Ce que je veux, c’est ne plus souffrir d’avoir souffert. Cette nuance produit un état d’esprit et des résultats différents. Ne plus souffrir d’avoir souffert, oui c’est cela que je veux en fait. Est-ce que cela te parle aussi ?

Laisse derrière toi ton passé. Tes souffrances et tes peines, tes frustrations, tes déceptions, tes blessures. Laisse derrière toi ce monde désolé. Coupe les lianes qui te lient encore à lui. Coupe-les, pour ton bien-être et celui de tes proches, de la planète.

Elimine les croyances limitantes

ne plus souffrir d’avoir souffertJ’avais la croyance que je devais souffrir pour être solidaire avec la planète qui souffre, les animaux et l’éco-système qu’on massacre, pour être solidaire avec les gens qui meurent de faim et de soif par delà le monde. Comme si souffrir ensemble allait permettre de créer une solidarité et une force qui donnerait l’envie de s’en sortir ensemble. Alors que souffrir pour être solidaire avec la souffrance des autres, c’est de cette façon qu’on perpétue la souffrance.

Qu’est-ce qu’on fait entre personnes qui souffrent ? On se plaint, on pleure, on a peur, on râle, on se sent coupable, on souffre ensemble.

Il faut sortir de la souffrance, ne plus souffrir d’avoir souffert. Parce qu’à ce moment-là, tu oses et tu poses les gestes qui justement vont inspirer le monde à sortir de la peur. Sortir de la torpeur, du rêve que décrit si bien Don Miguel Ruiz dans son fameux livre « Les 4 accords toltèques ». (que je te recommande +++)

A lire aussi : Comment je me libère de mes croyances limitantes

Faire une bascule

Sortir de la souffrance, cesser de souffrir d’avoir souffert pour basculer là tout de suite dans l’abondance, la beauté, la confiance, l’amour, la vie. Pour cela, tu dois couper les liens toxiques qui te relient à ton passé, ne plus aimer ces liens, ne plus les vouloir. Parce que tant que tu souffres d’avoir souffert, il y a un attachement qui te relie à ton passé. C’est toi qui, inconsciemment, tiens un côté de la liane.

ne plus souffrir d’avoir souffertC’est comme si tu tenais le bout d’une corde et l’autre bout c’est ton passé qui le tient. Ça peut être ton passé, tes souffrances, ta mère, ton père, l’histoire de l’humanité. Toi tu es responsable du bout que tu tiens. 

Tu ne peux faire autrement. Ce n’est pas en restant cramponné.e à tes souffrances, en croyant que de cette façon tu es solidaire des autres et que tu les aides à aller mieux, que le monde ira mieux. C’est impossible. Rends-toi compte de cela.

Ne plus souffrir d’avoir souffert

Sors la tête de l’eau, prends un grand bol d’air, respire cet air qui te purifie, vois que tu vis dans l’abondance, la beauté, l’amour et la vie. Aie confiance en la vie.

Oui, tu n’as peut-être pas confiance en la vie. Tu as peut-être peur de sortir de tes souffrances :

  • Comment les autres vont me regarder si je fais ce que j’ai toujours voulu faire ?
  • Si je suis la véritable personne que je suis, comment va-t-on me regarder ?
  • Est-ce que je vais y arriver ?
  • Ne vais-je pas sombrer dans l’échec, l’humiliation, le rejet, et me retrouver perdu.e au fond d’un puits à tout jamais ?

Non, parce que tu as décidé de ne plus souffrir d’avoir souffert. Parce que tu as décidé d’être reconnaissant.e pour toutes les expériences que tu vis. Parce que tu as décidé que tu vivais dans l’abondance dès maintenant. Tu oses te lancer tout de suite. C’est assez. Tout ce que tu souhaites est déjà là. Tout ce que tu souhaites se manifeste à toi là maintenant, parce que tu l’as décidé. 

Simplement parce que tu as décidé de ne plus souffrir d’avoir souffert. 

Emily

Crédit photos : Unsplash

4 Replies to “Ne plus souffrir d’avoir souffert”

  1. woauh QUEL ARTICLE FORMIDABLE MERCIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
    C’est décidé je ne veux plus souffrir d’avoir trop souffert !!
    c’est vrai nous sommes dans un monde de fous et de folles ,
    je m’explique parce que les gens souffrent , il faudrait pour je ne sais quelle raison , souffrir avec eux , et bien MOI JE DIS NON , NON et NON
    Y EN MARRE DE SOUFFRIR , mais les gens se complaisent à souffrir , ras le bol des gens comme ça !!

    1. Une décision qui va dans le sens de ton bonheur Nathalie 🙂

  2. Magnifique article 🙂
    Très inspirant, j’aime beaucoup l’image de la liane.
    Ça me rappelle Byron Katie à Paris avec une dame qui voulait aider les enfants victimes d’abus, mais qui souffrait tant de sa propre histoire. Elle nous rappelait qu’arrêter de souffrir soi-même, ca faisait déjà une personne de moins qui souffrait. Et donc, c’est par cette personne qu’il fallait commencer notre travail.
    Merci d’avoir pris le temps de trouver les mots 🙂

    1. L’histoire de cette dame a dû infuser en moi du coup 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *