3 différences entre l’état d’esprit positif et négatif : bon à savoir

3 différences entre l’état d’esprit positif et négatif : bon à savoir

Pour être heureux, il est fondamental de sortir d’un état d’esprit négatif et de créer un état d’esprit positif. C’est ce qui va te permettre de croire en toi et d’avancer sereinement, en confiance, vers ce que tu souhaites. Toutefois, un état d’esprit positif ne signifie pas rejeter tout ce qui se passe de négatif en soi. Cela te parait sûrement contradictoire… Pour y voir plus clair, je te propose de voir ensemble 3 différences entre l’état d’esprit positif et négatif

Aimer au delà des circonstances négatives, cest avoir la victoire sur la haine.

Esther Jonhson

1- Différences entre état d’esprit positif et négatif : rejeter sa négativité / Aimer sa négativité 

Aimer sa négativité

3 différences entre l’état d’esprit positif et négatifTu seras peut-être déçu.e, mais être heureux.se ça ne signifie pas qu’on ne ressent plus d’émotions négatives et qu’on ne vit plus de situations désagréables. Être heureux.se, c’est pas le pays des Bisounours.

Depuis que je suis heureuse, je ressens toujours des émotions désagréables et je vis des situations parfois compliquées. Mais l’énorme différence avec avant, c’est que j’aime tout ce qui m’arrive de « négatif » (négatif étant une étiquette). 

Je ne suis pas maso, c’est juste que d’une part, les émotions désagréables me disent qu’un de mes besoins n’est pas comblé. Je me réjouis alors parce que je sais que je vais me rapprocher davantage de moi-même et donner de l’amour à mon enfant intérieur. 

D’autre part, j’aime aussi les situations désagréables qui m’arrivent parce que je sais d’avance qu’elles sont de magnifiques opportunités de grandir, d’évoluer davantage vers ce que je souhaite.  

A lire aussi : comment transformer une difficulté en opportunité

Rejeter sa négativité

Quand tu souffres, que tu ne t’aimes pas encore suffisamment (ça va venir, je te rassure), les émotions et les situations désagréables te font peur. C’est ça le problème. Tu as peur parce que ça te rappelle des souffrances de l’enfance que tu n’as pas du tout envie de revivre. 

Quand tu souffres, que tu ne t’aimes pas encore suffisamment, les émotions et les situations désagréables te font peur. C’est ça le problème. 

Dans ces cas-là, ce que je recommande toujours à mes clientes, c’est de commencer à cesser de fuir, de nier ou lutter contre qui se passe. De s’asseoir et se connecter avec son enfant intérieur, lui demander ce qui se passe, être disponible pour elle/lui, lui donner tout l’amour dont elle/il a besoin et a cruellement manqué. Petit à petit les choses vont se faire jusqu’à ce que cela devienne naturel de communiquer avec ton enfant intérieur. 

2- Culpabiliser / chercher des solutions

3 différences entre l’état d’esprit positif et négatifUne autre différence fondamentale entre l’esprit négatif et positif, c’est que tu culpabilises quand tu fais des erreurs ou que tu bloques sur quelque chose. La culpabilité, c’est terrible, parce qu’elle t’empêche d’agir. C’est paralysant la culpabilité. Tu peux resté coincé.e dans une situation juste à cause de la culpabilité. Moi ça a été mon cas. En plus, ça ne sert strictement à rien la culpabilité. 

A lire aussi : la culpabilité : comment s’en débarrasser 

Créer un état d’esprit positif, c’est mettre son cerveau en mode « je recherche des solutions ». Quand je fais des erreurs ou que je bloque sur une situation, je me pose toujours la question : « comment est-ce que je peux faire pour… ? » Toujours. 

Parallèlement à cela, je me rassure et je me pardonne toujours lorsque pointe la culpabilité en me disant « C’est bien, je fais de mon mieux, je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour y arriver. Je suis une belle personne qui mérite d’y arriver. Je me pardonne ». 

3- Rejeter l’aide des autres / accepter de l’aide

Rejeter l’aide

Un autre truc que tu fais quand tu es dans un état d’esprit négatif, c’est rejeter l’aide des autres. Sans même t’en rendre compte. Tu sais, ça fait des trucs du genre « non non, mais ça va, je te remercie, je vais me débrouiller tout.e seul.e. Allez, salut ! » Alors qu’au fond de toi, tu te sens mal. Tu rejettes l’aide des autres, et tu te sens encore plus mal.

Ça crée une dichotomie à l’intérieur de toi, quelque chose qui se déchire. Et chez l’autre ça crée de la confusion parce qu’il ressent que ce tu dis n’est pas vrai.

Marshall Rosenberg, le père de la Communication Non Violente, nous dit que l’être humain est un être de contribution. Il a besoin de contribuer, de se sentir utile. Quand quelqu’un te propose de l’aide, il le fait parce qu’il en a envie.

De ton côté, quand tu souffres, tu rejettes cette aide parce que sinon ça veut dire que tu vas devoir regarder en face de quoi tu souffres. C’est contradictoire, parce que tu souffres et tu aimerais t’en sortir, et en même temps tu rejettes l’aide qui t’es proposée… Décortiquons ensemble ce schéma si tu veux bien.  

Pourquoi tu rejettes l’aide

3 différences entre l’état d’esprit positif et négatifQuand tu étais petit.e, les adultes te disaient des phrases du genre « Ne te mets pas en colère, une fille ne doit pas se mettre en colère » ou bien « Arrête d’avoir des émotions, c’est mauvais les émotions ». Toi de ton côté, tu as interprété et ressenti que si tu continuais de te mettre en colère ou d’avoir des émotions, tu n’allais plus être aimé.e par les adultes. Croire que tu ne seras plus aimé.e a créé chez toi une peur primaire très puissante. Tu as été très intelligent.e, parce qu’avec tes moyens d’enfant, pour faire face à cette peur, tu as créé des masques (je te recommande la lecture de « les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même » de Lise Bourbeau à ce sujet).

Hop, je mets un masque, je ne me mets plus en colère et j’arrête d’avoir des émotions. Je fais ce que les adultes me disent de faire, comme ça je suis certain.e d’être aimé.e d’eux. A l’intérieur, je me suis senti.e rejeté.e, abandonné.e, trahi.e, humilié.e, j’ai ressenti de l’injustice, mais pour le moment j’étouffe ces blessures parce que ma peur de ne pas être aimé.e est plus forte que tout. 

Accepter l’aide

Ces masques t’ont protégé.e pendant des années. Et il n’aurait pas fallu qu’on te dise « Attends, je vais t’aider à guérir de tes blessures ». Tu aurais répondu : « Non non, ne touche pas à mes blessures. J’ai mes masques, je me conforme aux attentes des adultes, et c’est très bien comme ça ». 

Arrivé à l’âge adulte, ces masques ne te protègent plus. Ils t’empêchent même d’être heureux.se puisque maintenant tu ne veux plus te conformer aux attentes des autres, tu veux devenir toi-même. Sauf que tu es habitué.e à rejeter l’aide des autres. C’est juste une habitude. 

Il va donc s’agir petit à petit d’accepter l’aide des autres, en douceur. Parce que maintenant tu es capable de briser tes masques et regarder en face ce qui te fait souffrir. Tu es capable de traverser petit à petit, en douceur, ta peur de ne pas être aimé.e

Maintenant tu es capable de briser tes masques et de traverser ta peur de ne pas être aimé.e 

Ce qu’il faut retenir

Pour créer un état d’esprit positif afin que tu crois en toi et que tu sois heureux.se, tu n’as pas à rejeter ce qui est négatif dans ta vie. Bien au contraire, il va s’agir d’apprendre à danser avec tes émotions et situations dites « négatives », d’apprendre à les aimer parce qu’elles vont t’aider à te rapprocher davantage de toi-même.

Le tout, c’est d’aimer ta négativité au lieu de la rejeter, chercher des solutions au lieu de culpabiliser, accepter l’aide qui t’est offerte au lieu de la rejeter.

Pour cela, tu vas petit à petit traverser ta grande peur de ne pas être aimé.e. Maintenant que tu es adulte, tu peux le faire. Si je l’ai fait, tout le monde peut le faire 🙂 

Emily 

Si tu as envie d’apprendre à t’aimer pour être enfin heureux.se et que tu sens que tu as besoin d’aide, je peux t’accompagner personnellement. Je t’invite à prendre un RDV dans mon agenda électronique en suivant ce lien. C’est un RDV d’une 1/2 h, qui est gratuit et ne t’engage à rien. C’est nécessaire qu’on discute de ta situation pour voir si on peut travailler ensemble 🙂 

Crédit photos : Unsplash

4 Replies to “3 différences entre l’état d’esprit positif et négatif : bon à savoir”

  1. nathalie dit :

    woauh merciiiiii c’est exactement VRAI !! bravo Emily ♥

  2. Merci Emily
    Très importante cette connexion avec l’enfant intérieur en nous 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *