Réalisation de soi

Comment transformer une difficulté en opportunité

Pendant très longtemps, lorsque je me trouvais face à une difficulté, je prenais la poudre d’escampette.

Ou alors je m’embourbais, c’était compliqué, je ne savais pas comment faire… Trop dur pour moi !

Il m’est souvent arrivé d’en déduire que si j’étais face à un obstacle, c’était parce que je n’avais pas droit à ce que je voulais, que je ne méritais pas, que ce n’était pas pour moi, etc… Ou alors la peur de faire souffrir mon entourage me gagnait et je ne faisais rien. Du genre « oh mais si j’écris un blog dans lequel je parle de ma famille, que va-t-elle en penser cette famille ? Ils vont en souffrir, etc…»

Les conséquences de cette fuite me faisaient énormément souffrir.

D’une part, parce que je n’arrivais pas à obtenir ce que je voulais, et d’autre part, parce que ça faisait comme un cercle vicieux qui entretenait mon manque de confiance en moi.

C’est terrible de croire qu’on ne mérite pas quelque chose !

Or, vouloir quelque chose (ça peut être vouloir devenir ceci ou cela, ou vouloir obtenir quelque chose, peu importe, je pense que vous voyez de quoi je veux parler 😉 ) fait que nous améliorons nos vies et que nous devenons meilleurs.

Tout cela ne se fait pas sans traverser des obstacles, on le sait bien.

Mais quand on ne sait pas comment faire pour traverser les obstacles, sans s’en rendre compte, on fait des compromis avec la vie. On se dit « bof, c’est pas grave, je vais me contenter de ce que j’ai déjà. C’est déjà pas si mal ».

Ma découverte du développement personnel (oui, encore elle !! 🙂 ) m’a fait complètement changé d’avis.

Et c’est génial parce que ça m’a redonné confiance en moi, petit à petit je me suis défaite de l’idée que je ne méritais pas ceci ou cela.

Je mérite tout ce que je souhaite, comme tout le monde : nous méritons toutes et tous le meilleur que la vie a à nous offrir !

Tout est question de méthode. Pas de mérite.

Alors aujourd’hui j’ai envie de partager avec vous comment on fait pour transformer en opportunité les difficultés qu’avant on croyait insurmontables !

Comment transformer en opportunité une difficulté qu’on croyait insurmontable
Comment transformer en opportunité une difficulté qu’on croyait insurmontable

A quoi servent les difficultés ?

Transformer ses difficultés en opportunité est un point essentiel quand on veut être enfin zen.

Avant de découvrir le développement personnel, je ne savais même pas que c’était possible de voir les difficultés comme des opportunités !! Alors forcément que je les fuyais les difficultés. Franchement, qui a envie d’en baver dans la vie ?

Je croyais que les gens qui réussissaient étaient des gens super forts, qu’ils étaient nés comme ça, ou tout au moins que eux, ils étaient nés dans la bonne famille. Naître dans la bonne famille faisait qu’ils ne se rendaient même pas compte qu’ils étaient face à des difficultés tellement ils étaient forts mentalement !

Hum…. Je n’avais pas tout à fait tort.

Il faut être fort mentalement pour ne même pas se rendre compte qu’on est face à une difficulté. Et l’excellente nouvelle, c’est qu’on peut devenir fort mentalement, quel que soit le milieu dans lequel on a grandi.

Alors, comment faire ?

Je le dis souvent dans mon blog :

  • accueillir ce qui est
  • si les choses existent c’est pour une bonne raison. Alors, à quoi servent les difficultés ?

Elles servent à nous montrer ce qu’on a à modifier chez soi si on veut atteindre un objectif.

Les difficultés sont des amies : elles sont des miroirs qui reflètent ce qui ne va pas chez nous. Encore faut-il regarder le miroir !

Elles sont comme nos émotions qui pointent nos blessures.

Je vais vous donner un exemple pour illustrer. En ce moment, j’en ai marre d’être toute seule, j’ai envie de rencontrer quelqu’un. Quand arrive le vendredi soir, l’idée de me retrouver seule le week-end me fout la boule au ventre. J’ai plusieurs choix :

  • soit je sors tout le week-end à me promener, à voir du monde => c’est super sur le coup, je vais passer un bon week-end à voir du monde, à être occupée, etc… mais que devient cette boule au ventre le dimanche soir ? Elle va grossir, grossir, grossir, jusqu’à ce qu’elle se transforme en maladie par exemple, ou jusqu’à ce que je l’accueille. Et puis je risque de rencontrer encore les mauvaises personnes qui ne seront là que pour me donner l’illusion qu’ils comblent mon vide. Je risque d’avoir une attitude envers elles qui ne me convient plus (m’attacher, m’accrocher, etc…). Je vais rester dans un cercle vicieux que j’entretiens depuis des années…

 

  • soit je fais face à ma solitude.

Aaaaaaaah ! Quelle horreur de faire face à ma solitude !! Je vais me retrouver face au vide, à l’enfer, le néant !! Ca me fait trop peur !!! Vite, fuyons !!

Ca, ça aurait été ma réaction d’avant.

Maintenant, lorsque je sens pointer ce malaise, cette boule au ventre, je m’en réjouis (si ! si !).

Je me dis « ah super !! La vie me montre ce que j’ai à travailler à l’intérieur de moi si je veux avoir ce que je veux ! »

Puis je me pose ces questions « alors, qu’est-ce que ce malaise vient me dire ? Qu’est-ce ça réveille chez moi ? »

Je ne résoudrai pas l’énigme sur la soirée, mais au moins j’ai engagé un questionnement intérieur qui va :

  • me permettre à terme de résoudre ma difficulté d’être seule
  • me faire avancer vers mon objectif qui est de rencontrer quelqu’un (de bien).
les difficultés sont des amies qui me montrent ce que j’ai à modifier chez moi si je veux atteindre mon objectif
Les difficultés sont des amies qui me montrent ce que j’ai à modifier chez moi si je veux atteindre mon objectif

Être fier de ses avancées

Me réjouir de me retrouver face à mes difficultés m’a pris du temps.

Au début, j’avais très peur de regarder mes difficultés en face (bah oui, j’étais habituée à avoir peur des émotions 🙂 ). Au début de mon développement personnel, c’était quelque chose de complètement abstrait de penser qu’on pouvait transformer ses difficultés en opportunité. Je ne comprenais pas du tout cette idée.

Puis petit à petit, un tout petit pas après l’autre, les difficultés me faisaient de moins en moins peur. Tout comme mes émotions (alors qu’avant je paniquais carrément parce que dans mon éducation, on m’a appris que c’était interdit d’exprimer mes émotions. Alors quand la colère pointait son nez, panique à bord !! 😉 ).

Je ne réussissais pas à surmonter mes difficultés au début. Je ne me sentais pas bien, ça avait le goût de l’échec. Mais à chaque fois je me disais, par exemple « OK, j’ai pas géré la situation comme j’aurais voulu, mais au moins, cette fois-ci, dans le feu de l’action, j’ai réussi à penser à rester calme. Et j’ai réussi un petit peu à être calme au début. Yes !! ».

Me rendre compte de tous les changements, même minusculement microscopiques, qu’il y a eu par rapport à comment j’étais avant a été extrêmement important au début du chemin de mon développement personnel.

Parce que évidemment, les choses ne peuvent pas se faire du jour au lendemain.

On ne défait pas en un claquement de doigts ce qu’on a mis des années à construire.

Comme l’habitude de s’enfuir face à une difficulté.

Par contre, le truc qui est top, c’est que déconstruire nos « mauvaises » habitudes pour en reconstruire de nouvelles, qui cette fois-ci nous mèneront vers un mental fort, peut ne pas nous prendre des années (pour ça, faut s’investir personnellement, on est bien d’accord 😉 ).

Au début, c’est une gymnastique intellectuelle à faire.

Il faut se rappeler, se répéter les choses, un peu comme des mantras ! Par exemple, « ne pas me laisser emporter par l’émotion de l’autre, son émotion lui appartient. Rester calme, respirer, souffler ».

Se rappeler des phrases fortes et inspirantes qui nous ont marquées.

Au début, on peut avoir l’impression que ça ne marche pas. Alors qu’en fait, votre cerveau commence à recevoir de nouveaux ordres et il commence à mettre en place de nouvelles habitudes de penser et de réagir.

Faites-vous confiance et faites confiance à la méthode.

Faites confiance aux touts petits pas qui vous montrent que vous avancez.

Faites confiance à vos émotions qui pointent vos blessures.

Faites confiance aux difficultés qui vous montrent ce qu’il y a à modifier chez vous.

Et bientôt arrivera le jour où vous vous réjouirez d’être face à une difficulté, car vous aurez compris que cette difficulté n’est que le reflet de ce qui se passe à l’intérieur de vous. D’ailleurs, une difficulté ne sera plus une difficulté.

Elle sera devenue une opportunité pour que vous puissiez vous épanouir.

La difficulté sera devenue une opportunité pour que vous puissiez vous épanouir.
La difficulté sera devenue une opportunité pour que vous puissiez vous épanouir.

 

Donc, pour résumer :

  • lorsqu’une difficulté vous arrive, ne lui tournez plus le dos. Demandez-vous pourquoi elle se met sur votre chemin ? Qu’est-ce qu’elle cherche à vous montrer ? Qu’est-ce qui vous met mal à l’aise ?
  • persévérez, encore et encore, et observez chaque petit pas, aussi minuscule soit-il, qui vous montre que quelque chose a changé dans votre attitude, dans votre façon de penser.

 

Et si vous pensez que cet article sera utile à votre entourage, n’hésitez pas à le partager 🙂

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    11
    Partages
  • 10
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •   

2 thoughts on “Comment transformer une difficulté en opportunité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *