Se libérer de ce qui nous pèse

Comment je me libère de mes croyances limitantes

Vous voulez que je vous dise ? La loi d’attraction change toute ma vie.

Pourtant, cela ne fait qu’un an et demi que je m’exerce.

Avant cela, je tournais en rond car je n’arrivais pas à réaliser ce que je voulais (sauf ce dont je vous parle dans mon article « le déclic qui a changé ma vie », mais sans savoir comment j’avais fait)

Maintenant j’ai compris pourquoi je n’y arrivais pas : je voulais absolument que mes rêves se réalisent alors je forçais les choses !

Je croyais qu’en forçant et en y mettant toute mon énergie, ça allait finir par se réaliser !

Mais non non non ! Ca ne marche pas comme ça…

Il y avait pourtant une petite voix au fond de moi que je ne voulais pas écouter, qui me disait :

  • mais c’est impossible ce que tu demandes !
  • c’est pas pour toi !
  • tu ne mérites pas !
  • tu n’y arriveras jamais !
  • etc…, etc…

Maintenant j’ai compris qu’il était très utile d’écouter cette voix : non pas pour lui donner raison, mais parce qu’elle met en lumière les pensées limitantes auxquelles je crois, et qui bloquent la réalisation de ce que je veux pourtant du fond du coeur.

Je vous le disais dans cet article, pour que la loi d’attraction fonctionne, toutes nos pensées et toutes nos émotions doivent converger dans le sens de ce que l’on souhaite.

C’est pour ça que je n’arrivais pas à réaliser mes rêves : car des pensées et des émotions contredisaient ce que je voulais.

Aujourd’hui, ma vie change parce que j’ai appris à me libérer de mes croyances limitantes.

Alors, comment est-ce que je fais ?

C’est ce que nous allons voir aujourd’hui 🙂

Comment je me libère de mes croyances limitantes
Ma vie change parce que j’ai appris à me libérer de mes croyances limitantes

Qu’est-ce qu’une croyance ?

Tout de suite, la croyance fait penser au religieux, au spirituel.

Dans le développement personnel, c’est ce que je tiens pour vrai.

Par exemple, je peux croire que :

  • les hommes sont infidèles
  • les gens riches sont malhonnêtes
  • l’argent se gagne en travaillant dur
  • les gens sont méchants
  • etc… etc…

Les croyances nous viennent de notre éducation et de notre expérience.

Nous avons reçu des personnes qui nous ont éduquées tout un tas de croyances qu’elles ont elles-mêmes reçu de leur propre éducation. Nous les avons entendu dans notre enfance et les avons ancré à l’intérieur de nous-même.

Nous avons aussi bâti notre système de croyances avec ce que nous avons vécu : si à chaque fois les partenaires que j’ai eus me trompaient, je vais finir par croire que tous les hommes sont infidèles.

Les croyances ne sont que des croyances, ce ne sont pas des lois universelles. Les lois universelles s’appliquent à tout le monde, tout le temps, on ne peut pas les changer. Comme par exemple la loi de la gravité.

Alors que les croyances, elles sont propres à chacun : chaque personne croit à tout un tas de choses qui lui appartiennent et influencent sa vie.

A tel point qu’il nous arrive ce à quoi nous croyons.

Si vous croyez que les gens sont méchants, vous ne pouvez pas vous attendre à ce qu’ils soient gentils avec vous….

Si vous croyez que l’amour, ça fait mal, vous ne pouvez pas non plus vous attendre à vivre une relation épanouissante.

C’est logique en même temps qu’on attire à soi les situations qui cadrent avec ce en quoi nous croyons, car nous dégageons une énergie qui fait que les autres vont ressentir qu’on les prend pour des méchants.

Quand on croit que l’amour fait mal, on aura une attitude qui va cadrer avec cette croyance : on va se méfier de notre partenaire, on ne va pas oser s’engager, on ne va pas oser dévoiler ses sentiments, etc…

Vous comprenez pourquoi il est indispensable de transformer nos croyances limitantes, car ce sont elles principalement qui bloquent la réalisation de ce qui nous tient pourtant tellement à coeur.

Et il est tout à fait possible de le faire, puisqu’elles sont propres à chacun.

Nous allons donc les transformer en des croyances qui nous aident.

Vous en connaissez déjà, par exemple :

  • l’amour guérit de tout
  • le bonheur est contagieux
  • la beauté intérieure se voit à l’extérieur
  • rien n’est impossible
  • etc… etc…

Pour ma part, désormais j’ai comme croyance que je peux réaliser tous mes rêves… Cette croyance se renforce au fil des jours car ma vie change et je vois bien que je m’approche un peu plus à chaque instant de la vie dont j’ai toujours rêvée…

comment je me libère de mes croyances limitantes
On ne peut pas changer des lois universelles comme la loi de la gravité. Alors que nous avons tout le pouvoir de transformer nos croyances limitantes, car elles sont propres à chacun.

Comment les transformer ?

1- Ecouter le guide

Commencer par écouter la petite voix intérieure qui vous dit que « c’est pas possible, tu ne mérites pas… etc… » est très utile.

Elle met justement en lumière tout ce qui vous bloque.

Grâce à elle, je vais pouvoir transformer ces croyances qui me limitent en des croyances qui vont me permettre d’avancer vers ce que je veux.

Je vous recommande de prendre un cahier et de noter ces croyances.

Prenons comme exemple : “je ne mérite pas de réaliser mes rêves”

Je me pose ces questions et j’y réponds par écrit :

  • d’où me vient cette croyance ?
  • qui m’a enseigné ça ?
  • qu’est-ce qui a fait dans mon expérience que j’ai commencé à croire à cela ?
  • est-ce que c’est vrai pour tout le monde ?
  • pourquoi est-ce que ce serait vrai pour moi ?
  • même si j’ai cru les personnes qui m’ont enseigné cela, est-ce pour autant la vérité ?

Je laisse venir les mots et les histoires qui émergent. Je ne mets aucune barrière aux pensées qui arrivent (cet exercice est pour moi, ce n’est pas une prose littéraire, ce n’est pas le moment de me demander ce que les autres vont en penser).

Les trois avantages de cet exercice sont :

  • Je me penche sur moi-même et sur mon histoire. C’est comme une méditation, un moment pour soi.
  • Il me permet de prendre conscience de ce qui bloque dans ma vie.
  • En faisant cet exercice, les croyances commencent à se fêler.
comment je me libère de mes croyances limitantes
Ecouter la voix intérieure s’avère utile, non pas pour lui donner raison, mais parce qu’elle met en lumière ce qui bloque à l’intérieur de nous

2- Chercher le contraire

Ensuite, je recherche les contraires à ma croyance.

Si je reprends mon exemple “je ne mérite pas de réaliser mes rêves”, le contraire c’est :

  • Je mérite de réaliser mes rêves

Et j’essaie de trouver des exemples concrets qui démontrent que c’est vrai pour moi :

“Oui, je mérite de réaliser mes rêves : je suis quelqu’un de travailleur, je suis quelqu’un qui essaie de faire le bien autour de moi (tiens, d’ailleurs, encore ce matin, j’ai ouvert la porte de l’ascenseur à cette dame), je suis quelqu’un qui se bouge dans la vie pour essayer d’améliorer mon quotidien et celui de ma famille (je fais les exercices de ce blog, Être enfin zen 🙂 ), je prends du temps pour m’amuser avec mes enfants, etc…), etc… etc…”

J’aime beaucoup cette partie de l’exercice car je prends conscience de tout ce qui est lumineux chez moi.

Ca me booste, ça m’encourage, ça me donne confiance en moi.

J’essaie aussi au maximum de ressentir que ces exemples sont vraiment vrais pour moi. Je vous parlais de l’importance du ressenti dans cet article.

Grâce à la mise en lumière de ce qui est bien, de ce qui est beau chez moi, mes croyances limitantes se brisent encore un peu plus.

3-Et si c’est difficile de trouver mes croyances limitantes ?

Il arrive qu’il soit difficile de mettre en lumière ce qui nous freine.

L’écoute de son corps peut être une solution pour débusquer ces croyances.

En effet, lorsque je me dis : “je mérite de réaliser mes rêves”, (je peux me le dire plusieurs fois, et avec le coeur) il est possible que je sente des résistances à l’intérieur de moi. Il y a quelque chose qui cloche, qui ne colle pas.

Si je sens en effet une résistance, je me pose la question “qu’est-ce qui se passe à l’intérieur de moi ? C’est quoi ce blocage ?”

Souvent, j’ai ma réponse, avec la petite voix qui me révèle ce qui cloche.

Et ensuite, je reviens à l’exercice où je note mes croyances limitantes pour les soumettre à l’enquête.

Je fais cet exercice pour tout ce que je souhaite réaliser.

comment je me libère de mes croyances limitantes
Ecouter son corps est un excellent moyen pour trouver ce qui bloque, ce qui résiste à l’intérieur de soi

4- Et si je n’y arrive toujours pas ?

Il m’est souvent arrivé de ne pas trouver quelles croyances me limitaient.

Parfois, elles sont plus subtiles que « c’est impossible… »

Dans ces cas-là, je me sers du meilleur livre de développement personnel qui existe (à mes yeux 😉 ):

Vous pouvez en retrouver ma chronique sur le blog d’Olivier Roland “des livres pour changer de vie”

Sinon, pour résumer, “Aimer ce qui est” permet de travailler en profondeur sur nos souffrances, quelles qu’elles soient, afin de les libérer et faire émerger l’amour qui était bloqué derrière.

C’est une méthode où l’on décortique nos pensées, que Byron Katie a mise en place minutieusement. A force de l’utiliser, cela devient un processus naturel.

Katie connait bien le sujet : c’est une femme qui était extrêmement dépressive, qui a dû être internée et isolée tellement elle souffrait et faisait peur à son entourage.

Pendant ce séjour en établissement, au bout d’une semaine, elle s’est éveillée, transformée : elle était libérée de toutes ses souffrances.

Sa famille, ses amis, ne la reconnaissaient plus. Très vite, ses voisins sont venus lui demander comment elle avait fait.

Petit à petit, elle a mis en place sa méthode qu’elle offre aujourd’hui en voyageant à travers le monde entier.

Pour ma part, cette méthode est devenue pratiquement naturelle (je dis pratiquement car j’ai encore besoin de me pencher sur mes croyances à travers l’écrit). Depuis que j’ai découvert ce livre, il y a un an, mon corps et mon mental se nettoient chaque jour un peu plus, avec des jours où les prises de conscience sont impressionnantes.

Ainsi, à force que le ménage des croyances et des souffrances avance, je bascule vers la joie de vivre, vers la confiance en moi et en la vie, vers l’amour de moi-même et des autres, vers la croyance que mes rêves se réaliseront un jour….

Parce que c’est ça au fond, la libération de nos croyances limitantes : c’est se rendre compte de la vie morose que l’on mène, d’une vie bloquée, où tout va vite et où on ne se rend même plus compte de tous les conflits et souffrances qui nous habitent, pour basculer vers sa vie à soi, une vie joyeuse et amusante, harmonieuse, une vie où on vit l’amour vrai, dans laquelle on a un mental clair, où le stress et l’angoisse n’ont plus lieu d’être.

 

 

Voilà pour cette semaine 🙂 J’espère que cela vous donnera l’envie de vous pencher sur vos croyances limitantes, ça vaut vraiment le coup 🙂

Si cet article suscite des questions ou des réflexions, n’hésitez pas les partager en commentaire 🙂

Et si l’article vous a plu et que vous pensez qu’il aidera d’autres personnes, n’hésitez pas à le partager 🙂

🌺 Emily 🌺

PS : je vous rappelle que si vous décidez d’acheter le livre en passant par le lien que j’ai mis dans l’article, je toucherai une petite commission qui ne change rien au prix du livre. Je vous en remercie en tout cas, car cela me permet d’entretenir ce blog ! 🙂

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •   

4 thoughts on “Comment je me libère de mes croyances limitantes

  1. Encore un merveilleux article de plus, Emily.
    Un grand merci pour ces explications simples qui me parlent et qui, je suis sûre, m’aideront à travailler sur certains points qui bloquent…
    Quant à Byron Katie, tu en avais parlé et je l’ai lu maintenant. J’ai pris le temps, car la démarche demande que l’on se pose réellement des questions par rapport à sa propre vie: mais c’est justement le “plus”: on est obligé de s’impliquer, pas uniquement lire la “théorie”… C’est GÉNIAL.
    Merci de me l’avoir fait découvrir!
    Je partage cet article sur ma page, un article indispensable!

  2. Bonjour Emilie,

    Je suis ravie de voir des adeptes de Byron Katie ! C’est un exercice qu’on peut faire en autonomie… J’ai également testé de le faire avec une personne qui avait suivi sa formation. Je dois dire qu’elle m’a fait remarquer à quel point le cerveau essaye de se raccrocher aux pensées extrêmes. Plus une pensée est chargée d’émotions négatives, plus le cerveau va nous la faire remarquer.
    Il va l’alimenter en cherchant toutes les pensées qui valident cette sensation. Bref, le faire avec quelqu’un, c’est aussi une fameuse expérience.

    1. Merci Serena pour ton commentaire 🙂 Oui ça doit être une belle expérience de faire le Travail avec quelqu’un de certifié. Merci pour ces infos sur le cerveau, la tête chercheuse des pensées négatives…. Mais quand on apprend à focaliser sur les pensées positives, l’inverse fonctionne aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *