Catégorie : Vidéos

Je pense que je suis nul. Que faire ?

Je pense que je suis nul. Que faire ?

Quand on est hypersensible, on a vite fait de se dire “je suis nul, je n’arrive pas à gérer mon hypersensibilité“. Vous verrez dans cette vidéo comment se défaire de cette pensée efficacement. Ceci vous permettra de retrouver de l’estime de vous-même.

Ceci est la retranscription texte de la vidéo :

Bonjour ! Ici Emily, je suis conseillère pour les personnes hypersensibles. Aujourd’hui c’est la vidéo numéro 3 de mon défi une vidéo par jour pendant 30 jours, dans lesquelles je vous donne des astuces pour commencer à cheminer vers un mieux-être avec votre hypersensibilité, pour commencer à l’accepter et pour cheminer vers plus de bonheur.

Aujourd’hui il y a un sujet qui me tient à coeur sur lequel je voudrais parler. C’est, lorsqu’on est hypersensible, souvent quand on en souffre on se dit qu’on est nul.

je pense que je suis nul. Que faire ? Pourquoi est-ce qu’on pense qu’on est nul ?

On pense qu’on est nul parce que, on a beau faire pour gérer notre hypersensibilité, on a beau tout faire, tout mettre en oeuvre pour essayer de gérer notre hypersensibilité, il n’y a rien à faire, on n’y arrive pas, et parfois c’est même de pire en pire. Nos émotions nous submergent complètement, on n’arrive pas à gérer le truc.

J’aimerais que vous commenciez à comprendre : c’est que vous n’êtes pas nul, vous n’avez tout simplement pas appris la bonne méthode pour réussir à vivre avec votre hypersensibilité, à vivre avec ce que vous êtes. Et pour être pleinement épanoui, c’est une question de méthode, ce n’est pas une question de personne.

Commencez à prendre conscience de ça, qu’en fait vous êtes une personne sur laquelle vous avez au fur et à mesure mis plein plein plein de choses négatives, pour un tas de raisons, et c’est très souvent, ce sont des raisons qui sont légitimes.

C’est parce qu’au départ on s’est senti rejeté par les autres, on a senti qu’on les dérangeait, et donc du coup on a essayé de s’adapter comme on pouvait, on a essayé de compenser mais le problème c’est qu’en essayant de s’adapter, ben on n’a pas fait comme il fallait. On a fait comme on a pu mais au final on se rend compte que ce n’était pas la bonne solution.

L’être que vous êtes, vous êtes quelqu’un de naturellement bien, de naturellement joyeux et au fur et à mesure, comme je vous le disais, voilà vous avez empilé les couches de peur, de sentiments de rejet, vous avez réprimé vos émotions, vous vous êtes mis en colère, vous êtes triste. Voilà, votre être profond il est enseveli là dessous et le but ça va être d’aller rechercher cet être qui est là, qui est là au fond de vous. On confond souvent la personne que nous sommes avec la personne qui agit. C’est totalement différent : vous êtes une personne qui a appris à vous adapter, vous êtes une personne qui a appris à ne pas vous faire rejeter plus ou moins. Vous êtes une personne qui a appris à réprimer ses émotions parce qu’il y a un moment donné, vous n’aviez pas le choix vous avez dû faire comme ça, quoi. Vous avez dû faire comme ça donc.

Aujourd’hui, le truc ça va être d’apprendre la bonne méthode pour que vous ne vous sentiez plus nul, bon à rien et donc le truc maintenant ça va être d’apprendre la bonne méthode pour que vous puissiez retrouver cet être que vous êtes et ne plus vous sentir nul, mais au contraire vous sentir fier de vous et faire en sorte que vous soyez heureux dans votre vie, que ce soit avec vous-même, avec vos relations, avec votre entourage, etc etc…

Voilà c’est mon astuce pour aujourd’hui. C’est que vous commenciez à distinguer la personne que vous êtes de la personne qui agit, c’est deux choses bien différentes. Il suffit d’apprendre la bonne méthode pour revenir à l’être que vous êtes et enfin agir à bonne escient et faire les choses en harmonie, pour que vous puissiez faire en sorte d’être enfin heureux avec votre hypersensibilité.

Voilà, donc si vous avez appris quelque chose avec cette vidéo n’hésitez pas à vous abonner à la chaîne, ça doit être ici ou ici, pour suivre mon défi et puis à apprendre des astuces pour vivre mieux avec votre hypersensibilité.

En attendant je vous invite également à vous rendre sur mon blog, je vous mets le lien dans les commentaires, pour que vous puissiez télécharger gratuitement votre ebook qui s’appelle « j’arrête de souffrir à cause des autres ». Il vous suffit de rentrer votre prénom et votre adresse mail pour recevoir l’Ebook directement dans votre messagerie, et en plus comme ça, vous serez mis au courant de mes prochains articles que je publierai sur mon blog.

Voilà en attendant je vous dis à demain !

Emily

N’hésitez pas à liker ma page Facebook, j’y suis très sensible !

Comment fonctionne la méthode de Byron Katie ?

Comment fonctionne la méthode de Byron Katie ?

Se libérer de la souffrance, libérer l’amour et la paix qui sommeillent en chacun de nous, c’est possible. Vous découvrirez dans cette nouvelle vidéo comment fonctionne la méthode de Byron Katie, qui est cette femme, en quoi consiste ce qu’elle nous enseigne.

Ceci est la retranscription texte de la vidéo : 

Bonjour ! Je suis Emily, je suis conseillère pour les personnes hypersensibles. Aujourd’hui comme je vous l’ai promis dans la dernière vidéo, on va parler de la méthode de Byron Katie. Comment fonctionne sa méthode ? C’est issu de son livre « Aimer ce qui est ».

D’abord je vous invite à vous rendre sur mon blog « Etre enfin zen.com », je vous mets le lien dans les commentaires. Vous pourrez y télécharger un Ebook qui est entièrement gratuit pour vous qui s’appelle « j’arrête de souffrir à cause des autres ». Vous n’avez qu’à rentrer votre prénom, votre adresse mail et vous le recevrez directement dans votre boîte, et en plus grâce à ça vous serez informés donc à peu près deux fois par semaine, à chaque fois que je publie soit une vidéo soit un article sur mon blog. Vous serez averti directement par mail.

Alors qui est Byron Katie ?

Donc cette dame qui est une américaine. Byron Katie, c’est une femme qui a connu de graves dépressions vers l’âge de 30-40 ans, me semble-t-il. C’était quelqu’un qui réussissait bien sa vie socialement, qui avait trois enfants, qui était mariée, qui avait un bon boulot et tout ça. Et le problème, c’est que sa dépression elle était de plus en plus profonde. Byron Katie souffrait de plus en plus et elle terrorisait et son entourage, notamment ses enfants et son mari qui la craignaient vraiment. Ils avaient très très peur d’elle et jusqu’au jour où ils ont été obligés de la faire interner. Et ce qui s’est passé, c’est que au bout d’une semaine de son internement, il y a un matin elle s’est réveillée et elle ne souffrait plus du tout. Elle raconte même qu’elle a été saisie d’un rire qui est monté mais vraiment du plus profond d’elle-même, et elle s’est mise rire de sa situation en fait. Donc elle est rentrée chez elle, et sa famille voyait bien que c’était plus du tout la même personne. Mais eux ils pensaient que l’ancienne Katie elle allait revenir, sauf que l’ancienne Katie n’est jamais revenue, et dorénavant c’était une personne qui était en paix, qui était dans la joie, qui ne connaissait plus aucune dépression. C’était une toute autre personne qui avait donc remplacé l’ancienne Katie qui souffrait le martyr.

Alors ce qui s’est passé c’est que au fur et à mesure, ses voisins ont commencé à lui demander « mais enfin, comment tu fais ? Je veux savoir comment tu fais » Puis Katie, elle a passé à peu près deux ans dans le désert. Donc elles vivait déjà dans le désert à cette époque-là, et donc elle passait ses journées soit dans le désert, ou soit dans son jardin me semble-t-il. Voilà à méditer et puis à comprendre ce qui lui était arrivé, et donc elle a mis en place au fur et à mesure une méthode, donc qui est reprise dans son livre, et elle a après permis à ses voisins de bénéficier de sa méthode, et puis après ça s’est étendu dans le monde entier. Maintenant c’est quelqu’un qui voyage à travers le monde pour enseigner sa méthode aux personnes qui le souhaitent, aux personnes qui le demandent. Donc elle va dans les hôpitaux, elle va dans des cabinets de psychologues, elle va dans des grandes salles.

Là au mois de juin, le 30 juin prochain, donc 30 juin 2018, elle va au Grand Rex à Paris. Donc le Grand Rex c’est quand même déjà une salle, je crois qu’il y a deux mille personnes.

Donc voilà, c’est quelqu’un qui voyage à travers le monde et elle a aidé des millions de personnes à ne plus souffrir et à enfin se libérer, et à libérer l’amour en fait qui est à l’intérieur de soi et qui se cache derrière la souffrance.

Alors c’est une méthode que Byron Katie appelle le « Travail » et sa méthode, comme je vous l’expliquais la dernière fois dans ma petite vidéo, je vous disais que ce qui nous fait souffrir c’est le fait que on va attraper une pensée qui va nous traverser, on va l’attraper au vol et cette pensée on va la triturer et se faire un tas de films autour de cette pensée. Et la méthode de Byron Katie, elle va consister au fait de décortiquer tous ces films qu’on se fait autour d’une pensée et jusqu’à ce qu’on arrive en fait à se détacher de cette pensée. Et à la fin on arrive même à en rire ! C’est incroyable mais je vous assure que ça marche.

Alors Katie nous recommande de commencer avec une pensée qui nous fait souffrir à cause de quelqu’un donc, elle elle nous donne l’exemple de « Paul ne m’écoute pas » et puis on va donc là, maintenant ce qu’on va faire, c’est répondre à six questions. Donc ces six questions vous pouvez les remplir sur ce qu’on appelle la feuille de Travail que vous pouvez télécharger sur le site Internet de Byron Katie, je vous mettrai le lien dans les commentaires.

Et en fait, ces six questions c’est, ce sont ces questions là qui vont nous permettre de décortiquer le film qu’on se fait autour de notre pensée. Ensuite on prendra chacune des réponses qu’on a notée donc sur la feuille de Travail et chacune de ces réponses on va la soumettre à quatre questions et à des retournements. Ces questions elles sont toutes simples.

Alors la première question, si donc on reprend l’exemple « Paul ne m’écoute pas », la première question ça va être « est ce que c’est vrai ? » Il n’y a pas trente-six réponses qu’on peut faire à cette question-là. C’est soi oui, soit non.

La deuxième question c’est « pouvez-vous savoir de façon absolue que c’est vrai ? » et là c’est pareil, il n’y a pas 43 réponses : c’est oui ou c’est non.

La troisième question c’est « comment réagissez-vous, que se passe-t-il quand vous croyez cette pensée ? »

Et la quatrième question qui est une question ultra puissante, c’est : « qui seriez-vous sans cette pensée ? Qui seriez-vous si vous n’étiez même pas capable d’avoir cette pensée ? »

On peut prendre son temps pour répondre à ces questions. Moi j’aime beaucoup quand je pratique le Travail, je ferme les yeux et je sonde ce qui se passe à l’intérieur de moi. J’essaye d’aller rechercher ce que je ressens, les émotions qui ressortent après avoir répondu aux quatre questions.

On va à nouveau soumettre donc chacune des réponses qu’on avait obtenu sur la feuille de Travail, on va les soumettre à ce qu’on appelle des « retournements » et trouver au moins trois exemples précis et authentiques, c’est à dire qu’ils nous parlent, qu’ils sont vrais pour nous, qui vont démontrer que ce retournement, il est vrai pour nous, et peut-être même qu’il est plus vrai que la pensée qui nous faisait souffrir.

On peut en général trouver trois retournements pour chaque pensée. Alors on retourne vers soi, on retourne vers l’autre et on retourne à l’opposé. Je vais vous donner des exemples pour vous aider à comprendre.

Toujours en gardant la phrase de départ qui nous fait souffrir « Paul ne m’écoute pas ». Si on la retourne vers soi ça donne « je ne m’écoute pas ». A quel moment dans la situation avec Paul, quand vous trouvez qu’il ne vous écoute pas, à quel moment est-ce que vous trouvez que vous ne vous écoutez pas non plus ? Et de trouver trois exemples précis.

La deuxième façon de retourner, donc c’est de retourner vers l’autre. Par exemple, au lieu de « Paul ne m’écoute pas », ce serait « je n’écoute pas Paul », et toujours pareil donc de trouver trois exemples qui nous parlent à nouveau, qui nous semblent authentiques, qu’on ressent vraiment à l’intérieur de soi. A quel moment dans la situation quand vous trouvez que Paul ne vous écoute pas, à quel moment est-ce que vous, vous trouvez que vous n’écoutez pas Paul ? Et enfin le dernier retournement qui est en général possible, mais il est peut-être possible aussi d’en trouver d’autres, donc si on retourne à l’opposé, ça donne : « Paul m’écoute », et là, pareil,  toujours de trouver trois exemples précis qui vous parlent. En quoi est-ce que vous avez remarqué que en fait, mais oui, Paul vous écoute ?

Sachez qu’il n’y a pas de mauvaise façon de pratiquer le Travail. Il n’y a pas non plus de mauvaises réponses. Il n’y a que ce qui est vrai pour vous, que ce qui résonne à l’intérieur de vous et qui est vrai pour vous. Aussi il n’y a pas deux chemins identiques pour faire le Travail. Moi je sais que au début je me disais « mais qu’est ce que c’est que cette méthode ? » Je voyais absolument pas où elle voulait en venir. Et puis jusqu’au jour où j’ai eu un déclic. Je me suis dit « ah mais oui d’accord ok ! Si je comprends ! » Et là j’ai eu des déclics, des prises de conscience, mais ça a été fulgurant quoi ! Et puis parfois il y a eu aussi pas de prises de conscience comme ça qui se faisaient, mais en fait après je me suis rendu compte plusieurs jours, plusieurs semaines, plusieurs mois plus tard que les choses s’étaient faites inconsciemment, profondément à l’intérieur de moi, sans même que je m’en rende compte en fait. Voilà et puis Katie elle nous dit qu’il n’y a pas deux personnes qui vont vivre le Travail de la même façon, mais ce qui est sûr, c’est que c’est une méthode efficace qui permet de se libérer de la souffrance et de faire entrer de plus en plus d’amour et de joie à l’intérieur de soi, et de la paix.

Moi ce que ça m’a apporté en plus, c’est que ça m’a libérée du poids des normes sociales, ça m’a libérée aussi des principes que je pouvais avoir. Il faut qu’untel soit comme ça, il faut que les gens soient comme ça, il faut que moi je sois comme ça. Ca m’a permis d’être de plus en plus moi même, d’être de plus en plus en paix, de plus en plus détendue, d’accorder de moins en moins d’importance au regard des autres, et en fait d’arriver à « aimer ce qui est ».

Voilà voilà, je pense avoir fait le tour en gros de la méthode de Byron Katie. Ce que je peux vous encourager à faire maintenant, c’est de vous procurer le livre, je vous le montre encore une fois « aimer ce qui est ». Voyez moi, il est rempli de petits marque-pages. Voilà je vous encourage à essayer la méthode, si vous avez vraiment envie de vous libérer de la souffrance. Vous vous rendez compte aussi que ça peut pas se faire comme ça, en un claquement de doigts. Il faut se poser, il faut imprimer la page, il faut écrire, il faut avoir envie de se reconnecter avec soi-même, avec ce qui est vraiment à l’intérieur de soi qui nous fait vivre, qui nous fait vibrer, et il faut avoir envie d’être heureux.

Voilà pour aujourd’hui. En tout cas si cette vidéo vous a plu, n’hésitez pas à mettre un petit pouce vers le haut, ça me fera bien plaisir, et aussi si vous voulez être mis au courant des prochaines vidéos que je mettrai sur ma chaîne, n’hésitez pas à vous abonner en cliquant, je pense ça d’être par ici, donc en cliquant sur ma photo et puis en attendant je vous souhaite d’être heureux et d’être heureuse ! Surtout surtout surtout, pensez à vous et puis je vous dis à très bientôt !

Ciao

Emily

comment fonctionne la méthode de Byron Katie

Vous posez-vous cette question ?

Vous posez-vous cette question ?

On prend pour acquis que parce qu’on est hypersensible, on doit souffrir. Que parce qu’on a eu une enfance malheureuse, on doit souffrir. Avez-vous déjà remis en question ce genre de pensées ? Vous posez-vous cette question ?

Ceci est la retranscription texte de la vidéo :

Bonjour ! Je suis Emily, je suis conseillère pour les personnes hypersensibles. Aujourd’hui je voudrais commencer cette vidéo en vous posant une question.

D’abord je vous invite à vous rendre sur mon blog, je vous mets le lien dans les commentaires, vous pourrez télécharger un ebook qui est entièrement gratuit pour vous. Vous avez juste à rentrer votre prénom et votre adresse mail, l’Ebook s’appelle « j’arrête de souffrir à cause des autres », vous le recevrez directement dans votre boîte, et en plus, comme ça toutes les semaines vous serez informé par mail chaque fois que je sors une vidéo ou un article.

Quand vous vous dites que vous êtes hypersensible et que forcément vous souffrez. Quand vous vous dites que vous avez eu une enfance malheureuse et que forcément ça vous fait souffrir. Quand vous vous dites qu’on ne vous comprend pas et que c’est normal que ça vous fasse souffrir.

Je voudrais vous poser cette question : mais qu’est ce qui fait au fond fait que ce genre de pensées vous fasse souffrir ?

Alors vous allez me dire « bah enfin ! Mais c’est logique, c’est normal que je souffre puisque j’ai eu une enfance malheureuse ! C’est normal que je souffre puisque personne ne me comprend et c’est normal que je souffre puisque mes parents ne m’aiment pas ! »

Alors oui, je suis d’accord avec vous, c’est normal que ça fasse souffrir. Mais le truc c’est qu’en fait on prend pour acquis que ce genre de pensée doit forcément nous faire souffrir et que quelque part on est condamné à souffrir toute notre vie parce qu’on a vécu ce qu’on a vécu, parce qu’on est ce qu’on est.

Et puis les gens qui s’en sont sortis, qui sont heureux, qui sont épanouis, qui se sentent bien, on les voit comme des gens qui sont exceptionnels. On se dit mais eux ils sortent du lot et s’ils s’en sont sortis, 6 ans sont sortis, c’est parce qu’ils ont quelque chose en plus que moi je n’ai pas. Or ces personnes-là elles n’ont rien de plus que vous mais absolument rien, rien du tout. Comment est ce que la plupart des gens fonctionnent par rapport aux pensées ? Alors il faut savoir que chaque jour on est traversé par des milliers voire des millions de pensées et qui nous traversent la tête. Et parfois on va « schlak ! » s’accrocher à une de ces pensées, on la prend au vol et alors on va la triturer, on va lui accorder toute notre énergie, toute notre attention, et allez, vas-y que je te remue tout ça, j’y mets toutes mes pensées, tout mon ressenti, j’y mets toutes mes émotions dans cette pensée.

Par exemple, cette pensée ça pourrait être « je ne peux qu’être malheureux parce que je suis hypersensible ». Mais à quel moment est-ce qu’on remet en question ses pensées ? Pourquoi est-ce que ça devrait être vrai tout ça ? Pourquoi est-ce que ça devrait être vrai ?

Le truc, c’est que la plupart des gens prennent pour acquis un certain nombre de pensées comme par exemple « c’est normal d’être malheureux quand on a eu une enfance malheureuse », « c’est normal d’être malheureux quand on n’est pas compris par les autres » et « c’est normal d’être malheureux quand on est hypersensible »

Le truc, du coup, ça va être de réussir à remettre en question les pensées qu’on a depuis toujours et qu’on pense que c’est ça qui nous fait souffrir.

La prochaine fois je vous parlerai de Byron Katie, de son livre « Aimer ce qui est ». C’est un livre qui est incroyable. S’il y a un livre en développement personnel qu’il faut avoir c’est celui-ci, parce que comme je vous disais on souffre parce que on s’attache à une pensée et on finit par croire ce à quoi on pense. La méthode de Byron Katie c’est une méthode qui permet justement de se détacher de ce à quoi on croit, de se détacher de ses pensées pour à la fin arriver à carrément dédramatiser et à rire de ses pensées et qu’on avait au départ. Même moi je sais que ça m’arrivait avec des pensées que j’avais mais sur lesquels je dramatisais mais complètement quoi ! Et depuis des années. Et grâce à Byron Kathy j’ai réussi à m’en détacher complètement et ça m’a changé la vie.

Voilà je vous en parlerai la prochaine fois plus en détail. En attendant si cette vidéo vous a plu, n’hésitez pas à la liker et moi ça me fera bien plaisir, je me sentirai soutenue. Et puis également à vous abonner à la chaîne pour ne pas rater les prochaines vidéos.

Et en attendant je vous souhaite surtout d’être heureux et d’être heureuse et je vous dis à bientôt !

Ciao ciao

Emily

Vous posez-vous cette question

Merci à Unsplash pour la photo

Comment j’ai maigri de 12 kgs

Comment j’ai maigri de 12 kgs

Ceci est la retranscription texte de la vidéo « Comment j’ai maigri de 12 kgs » 

Bonjour ! Je suis Emily et je suis conseillère pour les personnes hypersensibles. Je suis moi- même une personne hypersensible et je me ressens aujourd’hui comme quelqu’un d’heureux et d’épanouie, ce qui n’a pas toujours été le cas, loin de là.

J’ai terriblement souffert de mon hypersensibilité, comme pour beaucoup d’hypersensibles je pense. Combien de fois est ce que j’ai entendu que j’étais trop à cran, que j’étais trop sensible, que j’étais trop à fleur de peau, que j’étais… Voilà trop ceci trop cela, pas assez comme ceci, pas assez comme cela. Je l’ai entendu un nombre incalculable de fois.

Du coup moi ça me faisait terriblement souffrir parce que je n’arrivais pas à être autrement que celle que j’étais. Je n’arrivais pas à être normalement en colère, normalement triste, normalement… Voilà, je n’arrivais pas à être normale et je me sentais anormal et je me sentais différente et je me sentais rejetée, je ne me sentais pas aimée des autres.

Et puis quand j’étais petite aussi mes parents, par souci de bienveillance, il m’avaient dit une « petite fille ne se met pas en colère. Une petite fille doit être sage et gentille ». Du coup moi pour faire plaisir à mes parents, et parce que je pensais qu’ils avaient raison, eh bien j’ai appris à me couper de mes émotions.

Mais le problème c’est que quand on se coupe de ses émotions, on coupe aussi les fils qui nous lient à entre soi et le radar qui nous permet de nous diriger dans la vie, et du coup ma vie ça a été un désastre. J’ai eu des relations affreuses jusqu’à l’âge de 23 ans, où là, ma cocotte minute elle a complètement explosé et j’ai été submergée par mes émotions. Ca a duré plusieurs jours, plusieurs semaines et je comprenais plus ce qui se passait. Je me reconnaissais plus je comprenais pas ce qui se passait, je me reconnaissais plus et ça a été horrible pour moi quand j’ai été submergée par mes émotions.

Sauf que ce que je ne savais pas et qui se passait, c’est profondément à l’intérieur de moi, c’est qu’en même temps j’étais en train de renaître et j’étais en train de cheminer vers la personne que je suis aujourd’hui.

Donc là j’avais 23 ans, aujourd’hui j’en ai 40, j’ai beaucoup cheminé, j’ai beaucoup avancé par rapport à moi-même. En plus moi je suis quelqu’un de passionné par l’être humain, par les capacités qu’il a, les capacités extraordinaires.

Je suis tellement passionnée qu’en 2005 j’ai été diplômée. Je suis maintenant assistante sociale, donc depuis 2005. Donc je suis formée à la relation d’aide, et à l’écoute bienveillante. Mon métier c’est de conseiller, de guider, et d’orienter les gens. Et moi ce qui me tient à coeur dans mon métier c’est justement de pouvoir aider les gens à révéler tout ce qu’il y a en eux et qui va leur être bénéfique pour qu’ils puissent ensuite avancer seuls dans la vie sans qu’ils n’aient plus besoin de moi.

Aujourd’hui je vous fais une vidéo pour vous expliquer comment j’ai fait pour perdre 12 kg. J’ai commencé à en parler sur instagram est aussi sur ma page facebook, également dans mon dernier article qui s’appelle « c’est quoi l’estime de soi ? ». Comme y a eu quelques réactions sur instagram et sur facebook, je me suis dit que j’allais faire une vidéo.

Alors comment est ce que j’ai fait pour perdre 12 kg ? J’ai fait une détox, que j’ai commencée donc ça doit faire sept mois à peu près. Alors la détox donc ça se fait sur trois à sept jours et pendant ces trois à sept jours, on ne mange que des fruits et des légumes crus.

Que des fruits et des légumes crus ? Mais tu crèves pas la dalle ?

Non on n’a pas faim parce qu’en fait ce qui se passe c’est que de une, il y a toute une préparation psychologique avant de se lancer dans une détox. On se lance pas comme ça en se disant « bon allez là à partir de maintenant je vais manger que des fruits des légumes » Enfin vous pouvez essayer de faire comme ça il n’y a pas de souci, et puis vous voyez ce que ça donne pour vous.

Alors moi j’ai fait donc fait une préparation psychologique et puis aussi ce qui se passe c’est que quand on fait une détox, alors les premières heures ou le premier jour on sent des désagréments. Alors là par exemple cette semaine, je suis à nouveau en détox et le premier jour j’avais très mal à la tête, je ressentais que j’avais faim, j’étais très fatiguée. Voilà donc on ressent des désagréments.

Mais ce qui se passe rapidement c’est que le lendemain, donc le deuxième jour, à un moment donné donc j’avais faim mais j’ai senti (et ça c’est bien quand on hypersensible c’est qu’on ressent bien les choses, donc ça c’est vraiment un avantage). Donc j’ai ressenti mon corps qui s’est mis au repos et en fait il a compris que je souhaitais moi, le mettre au repos et du coup lui même il se met au repos et il ne m’envoie plus de signaux de sensation de faim.

Mais manger que des fruits et des légumes, on va avoir des carences ?

Alors si on ne mange que des fruits et des légumes sur du long terme, je ne sais pas ce que ça peut donner sur le plan de la santé. Mais en tout cas sur trois jours à 7 jours, alors des carences moi je pense pas parce que de toute façon avec toutes les réserves que j’avais déjà avant je peux pas avoir de carence c’est pas possible ! Mais en plus quand on fait une détox on se sent super bien. Moi j’ai mes cheveux j’hallucine j’adore mes cheveux ma peau, je trouve que j’ai une belle peau qui respire, du coup j’ai pas peur d’avoir de carence parce que je le vois ce que me renvoie mon corps : il me renvoie que ça lui fait du bien.

Ce que je veux vous partager aussi avec vous aujourd’hui, c’est que pour moi la détox ça a été en fait le résultat de quelque chose. J’en suis arrivée à la détox parce qu’avant j’ai fait tout ce que je j’ai fait tout ce dont je vous parle dans mon blog. Ca faisait trois ans et demi que j’essayais de maigrir et il n’y avait pas moyen que je perde du poids. Alors si, parfois je perdais un kilo mais je les reprenais vite fait bien fait quoi. Et même parfois un petit peu plus.

En 2009 j’avais déjà perdu 24 kg avec la méthode weight watchers. La méthode weight watchers elle est super quand on veut apprendre à manger plus équilibré et retrouver le goût des aliments. Et puis aussi ce que j’avais bien aimé, c’est que toutes les semaines, il y avait une réunion hebdomadaire donc avec une, avec les conseillères de weight watchers. Ca c’était vachement bien. Mais le problème c’est qu’après j’ai repris tous mes kilos. Donc j’ai repris mes 24 kg même un petit peu plus. Pourquoi ? Parce que weight watchers le problème c’est qu’ils n’apportent pas tout l’aspect psychologique, toute la dimension psychologique qu’on a en lien avec l’alimentation. Si on est en surpoids c’est pas pour rien. C’est parce qu’il y a quelque chose à l’intérieur de soi qui fait qu’on est en surpoids . Et là j’en suis arrivée à la détox parce que donc comme je vous disais ça faisait trois ans et demi que j’essayais de perdre du poids et qu’il n’y avait pas moyen que je maigrisse.

Mais j’ai d’abord travaillé sur mes blessures, aussi sur l’acceptation de moi même. C’est parce que je me suis acceptée telle que j’étais, avec mes bourrelets, avec mon surpoids que du coup ma détox elle a été une réussite.

Voilà j’espère que cette vidéo vous aura plue, qu’elle vous aura apporté des choses. N’hésitez pas à vous rendre sur mon blog si vous voulez cheminer vous aussi vers plus de bien-être. Je vous mets le lien dans les commentaires juste en dessous.

Si la vidéo vous a plue n’hésitez pas à liker, n’hésitez pas aussi à vous abonner à la chaîne pour avoir la suite des vidéos et puis moi ça me fait du bien aussi de me sentir soutenue et on se retrouve bientôt pour des nouvelles vidéos.

Voilà je vous dis à bientôt et en attendant soyez heureux et soyez heureuse.

Emily

comment j’ai maigri de 12 kgs

Être heureux dans ses relations : comment démarrer

Être heureux dans ses relations : comment démarrer

Si tu es hypersensible, il y a de fortes chances que tu sois malheureux dans tes relations. Tu te sens peut-être découragé parce que tu penses avoir tout essayé. C’est ce que je croyais moi aussi avant de me sentir épanouie. Alors non, ce n’est pas une fatalité. Je te propose dans cette nouvelle vidéo de voir ensemble comment être heureux dans ses relations, et comment démarrer.

Ceci est la retranscription texte de la vidéo :
Bonjour ! Ici Emily du blog Être enfin zen, le blog pour les personnes hypersensibles qui sont en quête de relations plus épanouissantes.
Alors je vous fais cette vidéo aujourd’hui parce que peut-être que vous avez déjà tout essayé pour être heureux dans vos relations, peut-être que vous êtes complètement découragé, vous avez complètement abandonné toute idée que vous… même l’idée que vous puissiez être heureux dans vos relations.
Moi j’ai été comme vous pendant des années. J’ai énormément souffert de mes relations et arrivé à un moment donné, je me suis dit putain mais c’est pas possible j’y arriverai jamais il y a quelque chose que les autres ont que moi j’ai pas ou alors un truc en plus que j’ai que les autres n’ont pas. Enfin voila on arrive, on en arrive à douter de soi, mais vraiment de façon profonde, et est on est on peut être très très très blessé.
Alors moi ma vie elle a commencé à vraiment changer, j’ai bien dit elle a commencé à vraiment changer le jour où j’ai pris la ferme décision mais alors vraiment c’était une décision ferme et définitive. Une décision que j’ai prise ça a été une décision que j’ai prise avec mon coeur, mais vraiment au plus profond de moi. Je me suis dit “maintenant c’est terminé, je ne souffre plus. Maintenant je veux être heureuse j’arrête de souffrir. Maintenant je veux être heureuse” et à partir de là ma vie donc elle a commencé à changer petit à petit.
Moi je vous propose de commencer par prendre cette décision avec vous même, voilà et ensuite ça vous permettra de cheminer vers un mieux-être, vers plus d’épanouissement, vers plus de bonheur.
Voilà, et bien écoutez, n’hésitez pas à vous abonner à la chaîne You Tube, à liker et à partager la vidéo si elle vous a plu si vous avez appris des choses. Et puis on se retrouve bientôt pour
d’autres vidéos. Je vous dis à bientôt et surtout soyez heureux et soyez heureuse.
A bientôt ! Au revoir
Emily
être heureux dans ses relations : comment démarrer