Développer sa puissance intérieure

Acceptation de soi : par quoi commencer ?

Nous sommes nombreux à être habitué à fuir face à ce que nous sommes. Nous ne voulons pas voir notre hypersensibilité, ou bien les sentiments qui nous traversent, les émotions, les situations désagréables. Or, pour être heureux et épanoui, l’une des premières démarches à faire est l‘acceptation de soi et de ce qui est. Comment faire pour s‘accepter ? L’acceptation de soi, par quoi commencer ? C’est ce que nous allons voir aujourd’hui.

Pourquoi ne s’accepte-t-on pas ?

Lorsque nous sommes face à un obstacle, nous fuyons pour 2 raisons :

Quand on découvre le développement personnel, on peut se sentir perdu. Ca a été mon cas. Je ne savais pas par quoi commencer. Il existe tellement de ressources intéressantes sur le Net, qu’on a envie de tout faire : devenir immensément riche, rencontrer l’âme soeur, améliorer ses relations, prendre confiance en soi, avoir une bonne santé, etc…

Or, si vous voulez changer votre vie, vous sentir mieux, vivre pleinement en étant bien dans votre peau, améliorer vos relations, à commencer par celle que vous entretenez avec vous-même, l’acceptation de soi est la première démarche à faire.

Mais comment fait-on ?

Tout ce contre quoi on lutte persiste

Pour y voir clair, regardons ce que nous dit le dictionnaire. Que signifie s’accepter ? Dans mon Petit Robert, accepter vient du latin accipere qui veut dire « recevoir, accueillir », de capere qui vient de « prendre ».  Accepter signifie recevoir, prendre, accueillir volontiers ce qui est offert, proposé. Exemple : accepter un don, un cadeau, une invitation.

Donc, dans votre cas, s’accepter signifie recevoir, accueillir celui/celle que vous êtes. Cela peut paraître contre-intruitif, car justement vous ne voulez pas de votre hypersensibilité et de tout ce qui vous parait être des défauts et des faiblesses. Mais avez-vous remarqué que fuir votre hypersensibilité ne la faisait pas disparaitre ?

Constater qu’elle ne disparait pas peut vous amener à détester votre hypersensibilité, à en avoir peur, à fulminer parce que vous avez beau faire tous les efforts du monde, vous n’arrivez pas à la faire disparaitre. C’est un véritable cercle vicieux :

  • vous n’aimez pas votre hypersensibilité et les conséquences qu’elle engendre sur votre vie
  • vous voulez la faire disparaitre, vous l’évitez, vous la repoussez, cherchez à l’étouffer
  • mais elle est toujours là
  • alors vous vous sentez mal (vous êtes en colère après vous parce que vous n’y arrivez pas, vous culpabilisez, vous vous dévalorisez, etc…)
  • et au revient au fait que vous n’aimez pas votre hypersensibilité

En fait, dans ce cercle vicieux, comprenez que vous luttez sans cesse contre ce que vous ne voulez pas être : vous ne voulez pas être hypersensible.

accepation de soi par quoi commencerOr, ce contre quoi on lutte persiste.

” Tu ne peux renoncer à rien, car ce à quoi tu résistes persiste. Le vrai renonciateur ne renonce pas, mais fait un choix différent, tout simplement. C’est l’acte d’aller vers quelque chose et non de s’éloigner de quelque chose” Neale Donald Walsh (auteur du best-seller : « Conversations avec Dieu »)

Je vous propose de vous poser cette question : souhaitez-vous continuer de lutter contre ce qui fait indéniablement partie de vous, ou bien voulez-vous faire quelque chose de votre hypersensibilité ?

 

Acceptation de soi : par quoi commencer

Je vous propose un exercice qui fonctionne très bien.

accepation de soi par quoi commencerC’est l’exercice du miroir.

Être authentique c’est accepter de voir qu’on est ce que l’on est et pas
ce que l’on imagine être en regardant son personnage dans un miroir.
Karlfried Graf Durkheim

Louise Hay, la pionnière en développement personnel qui a aidé des millions de personnes, utilisait cette technique.

Vous vous placez devant un miroir, vous vous regardez et vous vous parlez à voix haute, ou au moins vous chuchotez, car il est important que vous entendiez votre voix (vous allez pouvoir utiliser vos talents d’hypersensible car il est important de se parler avec sincérité, simplicité, avec tout son coeur 🙂 ). Et dites-vous ce que vous voyez. Ce n’est peut-être pas facile mais rappelez-vous ce que vous voulez. Ce peut être :

– ben oui, c’est vrai que tu es hypersensible, ben oui. Oui oui oui, c’est bien vrai et c’est bien moi. Oui c’est vrai que je me mets en colère, oui c’est vrai que je suis très sensible… C’est vrai tout ça. Oui c’est vrai que je pleure facilement, tout ça c’est vrai…..

Reconnaissez ces traits que vous n’aimez pas chez vous, que d’habitude vous ne voulez pas voir. Reconnaissez leur existence, reconnaissez que c’est bien là. Faites-le sincèrement, simplement et avec le coeur. 

D’autres réflexions vous viendront peut-être :

– et qu’est ce que ça peut faire que tu sois hypersensible ?… finalement, est ce que tu es aussi colérique/sensible… que ça ?…. En tout cas, c’est bien toi dans le miroir, et aujourd’hui tu es comme ça et tu as le droit d’être comme ça…. Et regarde, tu as un beau sourire aussi, des yeux rieurs, etc …..

Reconnaissez ce qui est vrai, reconnaissez la réalité.

Saverio Tomasella, qui est psychanalyste spécialisé sur l’hypersensibilité, nous dit dans son livre “hypersensibles : trop sensibles pour être heureux ?” : “le plus simple ne serait-il pas de se dire : “je suis très sensible, oui c’est vrai, je suis comme cela, c’est bien moi”, même si parfois il arrive de souhaiter être autrement pour moins ressentir les émotions et moins en souffrir ?”

Pour ma part, depuis que j’ai accepté celle que je suis, entièrement, je peux vous assurer que ma vie a complètement changé : je suis détendue, je me sens bien dans ma peau, je suis heureuse d’être hypersensible, et je suis convaincue que les hypersensibles ont beaucoup à apporter dans ce monde où justement nous faisons tout pour être comme des machines.

Je vous partage ce magnifique extrait du film de Luc Besson « Angel-A » :

Ce qu’il faut retenir

Vous avez été habitué(e) à lutter contre la personne que vous êtes parce que votre hypersensibilité vous a fait terriblement souffrir. Vous avez lutté, cherché à faire disparaître votre hypersensibilité, cherché à la fuir, vous l’avez évitée, mais elle n’a jamais disparue.

Lorsqu’on veut changer sa vie pour l’améliorer, aller vers des relations plus épanouissantes, il est essentiel de commencer par accepter la personne que vous êtes, accepter votre hypersensibilité.

Essayez l’exercice du miroir que je vous propose et voyez ce que cela donne pour vous. N’hésitez pas à laisser un commentaire juste en dessous pour nous partager comment cela s’est passé pour vous.

En attendant, si cet article vous a plu, n’hésitez pas à liker ma page Facebook, j’y suis très sensible !!

Emily

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *